laitier

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

(1225) De lait avec le suffixe adjectival -ier.

Adjectif[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
Masculin laitier
/lɛ.tje/
laitiers
/lɛ.tje/
Féminin laitière
/lɛ.tjɛʁ/
laitières
/lɛ.tjɛʁ/

laitier

  1. Relatif au lait.
    • Au moment de la crise agricole frappant une partie de l´Europe à la fin du 19e siècle, le pays a pu reconvertir son agriculture fondée sur une production de céréales vers l´industrie laitière. (Olivier Sigaut & Christophe Premat, La diffusion des universités populaires en France (1898-1914), dans Coloquio « Formas y espacios de la educación popular en la Europa mediterránea », 28-30 octobre 2009)
  2. (En particulier) (Élevage) Relatif à la production du lait.
    • Vache laitière. — Taurillon de race laitière.

Synonymes[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Nom commun 1[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
Masculin laitier
/lɛ.tje/
laitiers
/lɛ.tje/
Féminin laitière
/lɛ.tjɛʁ/
laitières
/lɛ.tjɛʁ/

laitier /lɛ.tje/ masculin

  1. Celui, celle qui fait le métier de vendre du lait, de la crème, des œufs, et autres produits laitiers.
    • Acheter du beurre chez le laitier. — La laitière n’est point encore venue.
    • Le laitier déposa chaque jour à leur porte, comme à toutes les portes de la rue, la bouteille de lait qui les sacrait, sinon citoyens anglais, du moins hôtes de la Grande-Bretagne. (René Fallet, Charleston, chapitre III ; Éditions Denoël, Paris, 1967)

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Nom commun 2[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
laitier laitiers
/lɛ.tje/

laitier /lɛ.tje/ masculin

  1. (Métallurgie) Sorte de matière vitrifiée qui surnage à la surface de quelques métaux en fusion.
    • Pour foudre les matières étrangères du minerai, on ajoute en outre un fondant qui est destiné à former avec la gangue terreuse des silicates fusibles ou laitiers. (Edmond Nivoit, Notions élémentaires sur l'industrie dans le département des Ardennes, Charleville : E. Jolly, 1869, p.189)
    • Pour écouler le laitier, qui s'accumulait à la partie supérieure (étant plus léger que le fer), le fondeur avait ménagé, à hauteur convenable, un conduit appelé queue de renard, d'où le nom de renardière ou goupillière, donné à ce genre de four qui permettait d'obtenir directement le fer à partir du minerai et sans passer par la fonte. (Maurice Lecerf, Le Fer dans le monde, Payot, 1942)

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Prononciation[modifier | modifier le wikitexte]

Prononciation manquante. (Ajouter)

Anagrammes[modifier | modifier le wikitexte]

Voir aussi[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]