lanterner

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

(1552)  [1]

Verbe 1[modifier | modifier le wikicode]

lanterner intransitif 1er groupe (conjugaison)

  1. Être irrésolu en affaires, perdre le temps à des riens.
    • Il ne fait que lanterner et n’avance à rien. Il s’est amusé à lanterner.
    • Allons, voyons, ne lanterne pas, va rejoindre Mimi. (Henry Murger, Scènes de la vie de bohème , 1848)
    • Je parie qu'il aura lanterné; il sera arrivé en retard et n'aura plus trouvé de places. (André Gide, Journal, janvier 1923)

Verbe 2[modifier | modifier le wikicode]

lanterner transitif 1er groupe (conjugaison)

  1. (Vieilli) (Familier) Faire attendre un solliciteur en lui faisant croire qu'on lui donnera satisfaction. Repousser indéfiniment l'exécution d'une (vague) promesse. Amuser un obligé, un subordonné, un inférieur, un électeur par des paroles apaisantes.
    • Pour lanterner les travailleurs en 2014, Hollande a inventé un nouveau boniment, « le pacte de responsabilité ». (Lutte ouvrière, “Hollande : des bons vœux pour le patronat, des coups pour les travailleurs”, lundi 6 janvier 2014)
    • Faire lanterner des heures durant ceux qu'il avait convoqués, déjeuner à pas d'heure ou procéder à une inspection générale d'une caserne en pleine nuit, faisaient partie de ses habitudes. (Jean-Paul Autant, De la mobilisation à la victoire 1939-1946, 2012)

Verbe 3[modifier | modifier le wikicode]

lanterner transitif 1er groupe (conjugaison)

  1. (Histoire) Pendre aux cordes d’un réverbère un adversaire politique ; mettre à la lanterne.
    • Le Marseillais dit au militaire, c'est−à−dire à Bonaparte : « on se ressouvient toujours de ce monstre qui était cependant un des principaux du club ; il fit lanterner un citoyen, pilla sa maison et viola sa femme, après lui avoir fait boire un verre du sang de son époux. […] » (Chateaubriand, Mémoires d’Outre-tombe, 2, 19, 7, 1848)

Prononciation[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]