laquais

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

Origine obscure. Ce mot apparait dans la langue française aux environs de 1450-1470, avec quelques variantes orthographiques à ses débuts alagues, alacaiz, halagues, lacayz, laquaiz, laquetz avec le sens militaire de « valet d'armée ». Il est originaire du sud-ouest du pays. Certains penchent pour un emprunt au turc ulaq (« courrier ») peut-être via le grec byzantin οὐλάκης, oulakes. D’autres le font dériver de l’arabe القائد al-qā’id (« le chef » → voir قائد et caïd) mais l'étymon arabe fait difficulté du point de vue phonétique. Peu convaincante est également une étymologie basque.

Nom commun[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier et pluriel
laquais
/la.kɛ/

laquais /la.kɛ/ masculin invariable

  1. Valet de livrée, destiné principalement à suivre son maître ou sa maîtresse.
    • […] il jeta les rênes au laquais à cheval qui suivait sa voiture, et descendit pour prendre dans ses bras une jeune fille […]. (Honoré de Balzac, La Femme de trente ans, 1832)
    • De Mouy descendit de cheval, jeta la bride aux mains de son laquais, s’achemina vers le guichet, se fit reconnaître de la sentinelle, […]. (Alexandre Dumas , La Reine Margot, C. Lévy, 1886)
  2. (Familier) Personne servile, sans vergogne, sans honneur.
    • Accoutumé aux pires calomnies, et dédaigneux de leur sottise, il avait pris son parti d'avance des interprétations mesquines ou sordides, habituelles aux libéraux et conservateurs, qui sont les laquais des démocrates. (L. Daudet, Sylla, 1922, p. 181)

Synonymes[modifier | modifier le wikitexte]

→ voir serviteur (1)

Expressions[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Forme de verbe[modifier | modifier le wikitexte]

Conjugaison du verbe laquer
Indicatif Présent
Imparfait je laquais
tu laquais
Passé simple
Futur simple

laquais /la.kɛ/

  1. Première personne du singulier de l’indicatif imparfait de laquer.
  2. Deuxième personne du singulier de l’indicatif imparfait de laquer.

Homophones[modifier | modifier le wikitexte]

Paronymes[modifier | modifier le wikitexte]

Voir aussi[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]

Ancien français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

Origine obscure (voir ci-dessus), aussi appelés alacays.

Nom commun[modifier | modifier le wikitexte]

laquais /Prononciation ?/ masculin

  1. Soldat en Catalogne ou Gascogne.
    • sept a huict vingt laquetz arbalestriers aussi gascons.

Références[modifier | modifier le wikitexte]

  • Frédéric Godefroy, Dictionnaire de l’ancienne langue française et de tous ses dialectes du ixe au xve siècle, édition de Paris, 1881-1902, F. Vieweg (laquais)