latro

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Latin[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

(nom commun) Du grec ancien λάτρον, látron (« salaire », « solde ») ; comme pour brigand (« membre d’une brigade ») en français, on est passé du sens de « soldat », « mercenaire » à celui de « bandit » ; le mot grec est apparenté à λατρεία, latreía, qui donne le latin latrīa (« culte de latrie, adoration ») ; le sens intermédiaire est « être serviteur à gage » > « servir un dieu ».
(verbe) Apparenté au grec ancien λοιδορέω, loidoréô et λατράζειν, latrázein, au tchèque lát. Voir la-mentum  [1].

Nom commun[modifier | modifier le wikitexte]

Cas Singulier Pluriel
Nominatif latro latronēs
Vocatif latro latronēs
Accusatif latronem latronēs
Génitif latronis latronum
Datif latronī latronibus
Ablatif latronĕ latronibus

latro /ˈla.tɾoː/ masculin

  1. Mercenaire, brigand, voleur, bandit, pirate, scélérat, meurtrier.

Synonymes[modifier | modifier le wikitexte]

Dérivés[modifier | modifier le wikitexte]

Dérivés dans d’autres langues[modifier | modifier le wikitexte]

Verbe[modifier | modifier le wikitexte]

lātrō, infinitif : lātrāre, parfait : lātrāvī, supin : lātrātum /ˈlaː.tɾoː/ intransitif (conjugaison)

  1. Hurler, grogner, aboyer.
    • si canes latrent. (Cicéron, Rosc. Am. 20, 56)
  2. Demander avec véhémence.
    • multa ab animalium vocibus tralata in homines, partim quae sunt aperta, partim obscura. Perspicua, ut Ennii: Animus cum pectore latrat. (Varron, L. L. 7, § 103 Müll.)

Note : Par convention, les verbes latins sont désignés par la 1re personne du singulier du présent de l’indicatif.

Dérivés[modifier | modifier le wikitexte]

Dérivés dans d’autres langues[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]

  • Félix Gaffiot, Dictionnaire latin français, Hachette, 1934 (latro)
  • [1] Charlton T. Lewis & Charles Short, A Latin Dictionary, Clarendon Press, Oxford, 1879 (latro)