linéament

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

(xve siècle) Du latin lineamentum, dérivé de linea (« fil, ligne »).

Nom commun[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
linéament linéaments
/li.nea.mɑ̃/

linéament /li.nea.mɑ̃/ masculin

  1. Premiers traits caractéristiques d’une chose, d’un processus en développement. Note : Sens le plus courant aujourd’hui. Utilisé généralement au pluriel.
    • Empêtré dans sa quasi-stagnation économique, inquiet de l’évolution de sa minorité kurde, déstabilisé par l’effondrement du régime de Saddam Hussein et les linéaments d’un Irak démocratique, Damas a accusé le coup des pressions américaines, augmentées du tardif renfort français. (Gérard Dupuy, « Nouveau départ », éditorial Proche-orient, Libération, mardi 26 avril 2005)
    • Ni vous, ni aucun des vôtres n’aviez pris la peine ou n’aviez été à même de tracer en une proposition de loi les linéaments — rien que les linéaments — d’une refonte fiscale. (Joseph Caillaux, Mes Mémoires, I, Ma jeunesse orgueilleuse, 1942)
  2. Contour caractéristique d’un objet, lignes essentielles d’un dessin, d’un graphisme. Note : Utilisé en particulier au sujet des traits particuliers d’un visage.
    • Et bien non ! nous ne décrirons pas les linéaments de l’édifice de demain parce que nous ne le connaissons pas plus que les anciens ne connaissaient ceux de l’édifice actuel. (Alfred Naquet, Vers l’union libre, 1908)
    • Les physionomistes prétendent juger du caractère par les linéaments du visage.
  3. (Figuré) Détail caractéristique, aspect distinctif.
    • Essayez donc de rester inconnues, pauvres femmes de France, de filer le moindre petit roman au milieu d’une civilisation […], qui va bientôt posséder tout son territoire représenté dans ses dernières parcelles, avec ses plus menus linéaments, sur les vastes feuilles du Cadastre. (Honoré de Balzac, Modeste Mignon, 1844)

Traductions[modifier | modifier le wikicode]