littoral

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

(1752) Du latin litoralis, de litus (« rivage »).

Adjectif[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
Masculin littoral
/li.tɔ.ʁal/
littoraux
/li.tɔ.ʁo/
Féminin littorale
/li.tɔ.ʁal/
littorales
/li.tɔ.ʁal/

littoral

  1. Qui appartient aux bords de la mer, aux côtes.
    • Il a visité la partie littorale du Finistère, de la France.
  2. (Botanique) Qualifie les plantes qui poussent au bord de la mer.
  3. (Par analogie) (Plus rare) Qualifie des plantes ripicoles.
    • D'ailleurs la richesse de la flore littorale est aussi subordonnée à l'étendue des bancs qui dépend elle-même de l'intensité des crues et de leur fréquence. (Gustave Malcuit, Contributions à l'étude phytosociologique des Vosges méridionales saônoises, les associations végétales de la vallée de La Lanterne, thèse de doctorat, Soc. d'édit. du Nord, 1929, p.39)
  4. (Architecture) Qualifie une construction dont tout ou partie de l’ancrage est situé dans l'eau, mais qui, d’une certaine manière, touche à la rive.

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Nom commun[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
littoral
/li.tɔ.ʁal/
littoraux
/li.tɔ.ʁo/

littoral masculin

  1. Étendue de pays qui est au bord de la mer.
    • La mer qui baignait ce littoral s’étendait alors sans limites devant le regard. (Jules Verne, Le Pays des fourrures, 1873)
    • Du fond de la baie de Saint-Malo jusqu’à l'extrémité des Côtes du Nord, c’est ce qu’on nomme la ceinture dorée de la Bretagne; tout ce littoral est fertile et bien cultivé : c’est presque la Normandie. (Jacques Alexandre Bixio, Maison rustique du XIXe siècle, Volume 5‎, p.423, 1845)
    • La scirpaie est répartie sur de faibles surfaces, principalement sur le littoral du Finistère, les étangs palavasiens, la Camargue ainsi que dans les régions d’étangs tels que la Dombes et la Brenne. (Céline Le Barz, Marc Michas & Carol Fouque, Les roselières en France métropolitaine : premier inventaire (1998-2008), Faune sauvage n° 283/janvier 2009)

Dérivés[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Prononciation[modifier | modifier le wikitexte]

Anagrammes[modifier | modifier le wikitexte]

Voir aussi[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]