livrer

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

Du latin liberare (« libérer »).

Verbe[modifier | modifier le wikitexte]

livrer /li.vʁe/ transitif 1er groupe (conjugaison)

  1. Mettre une chose au pouvoir, en la possession de quelqu’un, selon les conventions faites avec lui.
    • Livrer de la marchandise, une commande, un ouvrage.
    • Mon libraire doit me livrer demain une certaine quantité d’exemplaires.
    • Livrer à domicile, en gare, à l’usine.
  2. Mettre une personne à la discrétion d’une autre.
    • Livrer un coupable à la justice, entre les mains de la justice.
    • En 508, les Francs, conduits par Clovis, vinrent assiéger Arles. L’évêque Césaire (devenu par la suite Saint-Césaire) n’aurait pas demandé mieux que de livrer la ville au roi chrétien. (Léon Berman, Histoire des Juifs de France des origines à nos jours, 1937)
    • Livrer une ville, son complice.
    • Il avait des intelligences avec l’ennemi pour lui livrer la place.
    • Judas livra Seigneur aux juifs.
    • (Figuré) (Familier) Je vous livre cet homme : je vous réponds qu’il fera ce que vous voudrez, que vous en disposerez comme il vous plaira.
    • Livrer une bataille, un combat, un assaut : engager une bataille, un combat, un assaut.
  3. Donner en proie, exposer à.
    • Livrer une ville au pillage, la livrer à la fureur des soldats.
    • Livrer quelqu’un à la mort.
    • Livrer les voiles au vent.
  4. Confier.
    • Livrer ses secrets à quelqu’un.
    • Il s’était entièrement livré à des gens qui le trahissaient.
    • C’est un homme qui ne se livre pas : c’est un homme très circonspect, très réservé.
  5. (Lorraine) (Histoire) Mesurer, en parlant d'un livreur juré.

se livrer transitif

  1. (Jeux) Donner imprudemment quelque avantage à son adversaire.
  2. (Intransitif) S’adonner.
    • […], M. Smallways se livrait à l’horticulture, sur ce dernier bout de terrain investi de jour en jour plus étroitement par les accaparements urbains. (H.G. Wells, La Guerre dans les Airs, 1908 - Traduit en 1910 par Henry-D. Davray & B. Kozakiewicz, Mercure de France, p.7, éd. 1921)
    • Les bourreaux doivent savourer la même omnipotence, se livrer à pareille furie, goûter une égale joie de meurtrir sans remords. (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, 1958)

Expressions[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions à trier[modifier | modifier le wikitexte]

Prononciation[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]

Anglo-normand[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Verbe[modifier | modifier le wikitexte]

livrer /Prononciation ?/

  1. Livrer.
  2. Accoucher, donner naissance.