maire

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

Du latin major (« plus grand »).

Nom commun[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
maire maires
/mɛʁ/

maire /mɛʁ/ masculin et féminin identiques

  1. (France), (Canada), (Suisse) Le premier officier municipal d’une commune, municipalité ou (Canada) arrondissement, élu par les conseillers municipaux à l’issue des élections municipales.
    • Rabalan se sentit troublé. Du moment que le maire affirmait d’une façon aussi autoritaire qu’il était sorcier, il fallait le croire... Ça l’étonnait pourtant. (Octave Mirbeau, Rabalan,)
    • Ne s'organise-t-il pas, assez souvent, de ces beuveries monstrueuses, du genre de celles que le préfet du Morbihan crut devoir, au début de la présente année, dénoncer, dans une lettre adressée aux maires ? (Ludovic Naudeau, La France se regarde. Le problème de la natalité -1931)
    • M. Donnet, son père, a été maire de Caen pendant toute la durée du gouvernement de Juillet. Pourchassé sous le second Empire il perdra tout son avoir. (Joseph Caillaux, Mes Mémoires, I, Ma jeunesse orgueilleuse, 1942, p.13)
    • Pour procéder méthodiquement, il commença par se rendre chez le maire et s’enquit de l’état des sources alimentant la commune. (Louis Pergaud, Un petit logement, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
    • Je ne saisis pas, quant à moi, un seul mot de leur jargon. Ni le maire, ni le curé je ne les entends. (Jean Rogissart, Passantes d'Octobre, 1958)
    • Hélène Mandroux, la maire de Montpellier, est revenue mercredi matin sur Europe 1 sur le titre de champion de France de football remporté dimanche soir par le club héraultais après sa victoire 2-1 à Auxerre. (Europe 1, article C'était de la folie à Montpellier, site Europe 1.fr, le 21 Mai 2012)
  2. (Autrefois) Sorte de conseiller du roi qui, en fait, sous les mérovingiens, exerçait le pouvoir.
    • Le maire du palais.
Note[modifier | modifier le wikicode]
Le choix de l’appellation féminine de cette fonction semble s’être fixé sur mairesse au Québec comme en Suisse romande. En France, même si le masculin (monsieur le maire, madame le maire) reste encore le plus courant, on constate que la forme épicène commence à se répandre dans le monde municipal (le/la maire). Les deux appellations (la mairesse) et (la maire) sont admises, au Québec.
En Suisse, le titre de maire n’est usité que dans les cantons de Genève, de Berne et du Jura. Neuchâtel et le Valais utilisent le titre de président, Vaud et Fribourg, celui de syndic.

Synonymes[modifier | modifier le wikicode]

Dérivés[modifier | modifier le wikicode]

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Prononciation[modifier | modifier le wikicode]

Homophones[modifier | modifier le wikicode]

Anagrammes[modifier | modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]

Occitan[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

Du latin matrem, accusatif de mater, matris, de même sens.

Nom commun[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
maire
[ˈmajɾe]
maires
[ˈmajɾes]

maire (graphie normalisée) féminin

  1. Mère.
    • An vist un grand esclaire
      S'esplandir sus l'Enfant
      E la Vièrja, sa maire,
      Reina de tots los sants.
      (« Entà Nadal », Cançon vòla - Chants languedociens et gascons, décembre 1979, CRDP Toulouse)

Variantes dialectales[modifier | modifier le wikicode]

Synonymes[modifier | modifier le wikicode]

Prononciation[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]

  • L'Escomessa, CREO Provença, Dictionnaire provençal français, 2003
  • Loís Alibèrt, Dictionnaire occitan-français selon les parlers languedociens, Institut d'Estudis Occitans, 1997 (ISBN 2-85910-069-5)
  • Christian Camps, Atlas linguistique du Biterrois, Institut d’études occitanes, Béziers, 1985
  • Joan de Cantalausa, Diccionari General Occitan a partir dels parlars lengadocians, 2002 [consulter]
  • Georges Castellana, Dictionnaire niçois-français, Nice, Serre, 1952
  • Cristian Rapin, Diccionari francés / occitan segon lo lengadocian, 1991-2013