malade

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

Du latin populaire *male habitus, correspondant à peu près au français « mal fichu », en latin classique aeger.

Adjectif[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
malade malades
/ma.lad/

malade /ma.lad/ masculin et féminin identiques

  1. Dont la santé est altérée.
  2. (Par extension) Se dit aussi des choses.
    • Ne touchez pas son bras malade.
    • Ces plantes, ces arbres sont malades.
  3. (Familier) Fou, dérangé.
    • Mais il est malade ce type !
    • Je ne monterai plus jamais avec Gérald, il conduit comme un malade !
  4. (Québec) Génial, excellent, qui sort de l'ordinaire.
    • Je suis allé voir un concert hier, c'était malade.
    • Hein, c'est malade comme idée, il faut absolument qu'on le fasse un jour.

Synonymes[modifier | modifier le wikitexte]

Antonymes[modifier | modifier le wikitexte]

Dérivés[modifier | modifier le wikitexte]

Apparentés étymologiques[modifier | modifier le wikitexte]

Expressions[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions à trier[modifier | modifier le wikitexte]

Hyponymes[modifier | modifier le wikitexte]

Nom commun[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
malade malades
/ma.lad/

malade /ma.lad/ masculin et féminin identiques

  1. Personne en mauvaise santé.
    • Que dire à ce point de vue de l’infirmerie de Gray's Inn? Pour ces 500 malades, il n'y a qu'un médecin. (Paul-Gabriel d’Haussonville, L’Enfance à Paris, 1879, Calmann-Lévy, p.126)
    • Leur pouvoir était illimité ; ils guérissaient les malades abandonnés des médecins, rendaient fécondes les terres stériles, arrêtaient les épidémies de bestiaux, mais ils n’étaient point toujours d’humeur à ces sorcelleries bienfaisantes, […]. (Octave Mirbeau, Rabalan,)
    • — (les Martiens, au moyen d’une drogue procurant des rêves magnifiques, supprimaient les malades, les infirmes et les mal nés, de sorte que, chez eux, la pitié était des plus rudimentaires) — (Benjamin De Casseres, Arcvad le terrible, traduction de Émile Armand, dans Les Réfractaires, n°1, janvier 1914)
    • L’état physique du malade était des plus piteux : […]. Le malade vint en septembre 1915, sur le conseil d’un de mes clients. À partir de ce moment, les progrès ont été très rapides et actuellement (1925), ce monsieur se porte parfaitement bien. C'est une vraie résurrection. (Émile Coué, La Maîtrise de Soi-même par l’autosuggestion consciente, 1922, éd. 1935, p.40)

Synonymes[modifier | modifier le wikitexte]

Expressions[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Prononciation[modifier | modifier le wikitexte]

Voir aussi[modifier | modifier le wikitexte]

  • Traduction en langue des signes française : malade

Références[modifier | modifier le wikitexte]