malle

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi Voir aussi : mallé

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

De l’ancien bas francique *malha apparenté au moyen néerlandais male (« sac, coffre, ventre »), au néerlandais maal (« sac, sacoche, coffre », « repas »), à mail en anglais.

Nom commun[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
malle malles
/mal/
La malle emportant le courrier d’Ostende vers 1920

malle /mal/ féminin

  1. Coffre dont on se sert en voyage pour le transport de ses effets.
    • À toute allure les autobus, les omnibus et les charrettes de commissionnaires voituraient malles et valises vers la gare ; sur les quai envahis, l’exode des hiverneurs d’élite se heurtait à la bousculade des voyageurs de toute espèce. (Paul Margueritte, Jouir, 1918, T. 2, p. 260)
    • J’avais acheté des malles. Elles étaient remplies de souvenirs : coffrets, tapis d’aloès, cannes en bois d’amourette, écaille travaillée par Belon, de Marseille. (Albert Londres, L’Homme qui s’évada, p. 40, Les éditions de France, 1928)
    • Sous le hangar, autour de quelques malles éparses, trop aisément classées, errent des fantômes de douaniers, mâchant nonchalamment leur chewing-gum. (André Maurois, Chantiers américains, 1933)
  2. (Par ellipse) (Histoire) Malle-poste.
  3. (Désuet) Bateau qui emportait le courrier.
    • Le 29, il est arrivé à Londres une malle de ces mêmes Indes, d’où le paquebot partit le 18 Décembre, & a apporté avis de l’arrivée de l’amiral Rodney à Ste Lucie, & qu’au départ de la malle cet amiral alloit faire une expédition importante. (Journal encyclopédique ou Universel, vol. 2, part. 2, p. 273, mars 1781)
  4. Coffre de voiture.
    • On se propose de kidnapper le gestapiste, de le jeter dans la malle arrière de sa voiture et de sortir rapidement de la ville, afin d’éviter des représailles sur Megève. (Michel Germain, Le sang de la barbarie, p.236, La Fontaine de Siloé, 1995)
  5. (Québec) (Familier) Courrier, poste.
    • J’ai reçu une lettre dans la malle aujourd’hui.
  6. (Québec) (Familier) (Par extension) Endroit où l’on va récupérer le courrier, bureau de poste.
    • Je vais à la malle.

Dérivés[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions manquantes. (Ajouter)

Forme de verbe[modifier | modifier le wikitexte]

Conjugaison du verbe maller
Indicatif Présent je malle
il/elle/on malle
Imparfait
Passé simple
Futur simple
Subjonctif Présent que je malle
qu’il/elle/on malle
Imparfait
Impératif Présent (2e personne du singulier)
malle

malle /mal/

  1. Première personne du singulier du présent de l’indicatif de maller.
  2. Troisième personne du singulier du présent de l’indicatif de maller.
  3. Première personne du singulier du présent du subjonctif de maller.
  4. Troisième personne du singulier du présent du subjonctif de maller.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif de maller.

Prononciation[modifier | modifier le wikitexte]

Homophones[modifier | modifier le wikitexte]

Voir aussi[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]

Latin[modifier | modifier le wikitexte]

Forme de verbe[modifier | modifier le wikitexte]

malle /Prononciation ?/

  1. Infinitif de malo.

Note : Par convention, les verbes latins sont désignés par la 1re personne du singulier du présent de l’indicatif.

Apparentés étymologiques[modifier | modifier le wikitexte]