maquiller

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

(1815) Dérive, à l’aide du suffixe -iller, de l’ancien verbe picard maquier (« faire »), lui-même emprunté au moyen néerlandais maken (« faire »). Le verbe est passé dans l’usage argotique avec le sens de « falsifier » puis dans l’argot du théâtre (1840) avec celui de « grimer ». Il a enfin perdu le sens argotique pour signifier « farder, enjoliver un visage ».

Verbe[modifier | modifier le wikitexte]

Maquiller (1)

maquiller /ma.ki.je/ transitif 1er groupe (conjugaison)

  1. (Cosmétologie) Farder ; recouvrir de fard.
  2. (Par extension) Travestir une chose.
    • Le maquignon de bas étage […] tripote, drogue, maquille, défigure un cheval sur lequel il veut gagner quelques pistoles. (Gabriel Maury, Des ruses employées dans le commerce des solipèdes, Jules Pailhès, 1877)
    • (Figuré) Maquiller un manuscrit.
    • Cet auteur a su habilement maquiller tous ses emprunts.

se maquiller pronominal (conjugaison)

  1. Se farder.
    • […] à la fin du mois, je pouvais apporter à ma femme, une centaine de francs, qu’elle dépensait aussitôt en pommades, en glycérine, en menus objets avec lesquels elle se parait, se maquillait, se pomponnait. (Octave Mirbeau, La Tête coupée)

Antonymes[modifier | modifier le wikitexte]

farder

Dérivés[modifier | modifier le wikitexte]

Expressions[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Prononciation[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]