marche

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi Voir aussi : marché, Marche

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

(Nom 1) D’une racine germanique marka (« frontière » mais aussi « signe de démarcation de la frontière ») d'où marque.
(Nom 2) Déverbal de marcher, lui-même du francique markon (« imprimer la marque du pied ») et étymologiquement apparenté au premier.
La racine germanique est issu de l'indo-européen commun *mark (« limite ») dont dérive le latin margo (« bord ») qui a donné marge, marginal en français. Pour une analogie de construction, à partir d’un autre radical indo-européen commun, voyez terminus qui dérive de tero (« fouler »)

Nom commun 1[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
marche marches
/maʁʃ/

marche /maʁʃ/ féminin

  1. (Vieilli) Province frontière, dirigée par un marquis.
    • Mais Salomon rassemble tous les « ultras » de l'époque et annexe les marches armoricaines jusqu’alors occupées de fait par ses prédécesseurs ; […]. (Yann Poupinot, Les Bretons à l'heure de l'Europe, Nouvelles Éditions Latines, 1961, p.29)

Apparentés étymologiques[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Nom commun 2[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
marche marches
/maʁʃ/
Marches d'un escalier

marche /maʁʃ/ féminin

  1. Ensemble de pas réalisés pour se déplacer.
    • Après les heures d’une marche pénible, le voyageur s’assied tristement. (Chateaubriand, Atala, 1801)
    • Ce fut en l’année 574 que les troupes du roi d’Austrasie, après plusieurs jours de marche, arrivèrent près d’Arcis-sur-Aube. (Augustin Thierry, Récits des temps mérovingiens, 2e récit : Suites du meurtre de Galeswinthe — Guerre civile — Mort de Sighebert (568-575), 1833 - éd. Union Générale d’Édition, 1965)
    • À ce tronc si court sont attachés des membres d’une longueur gigantesque : l’enjambée faite est ainsi profitable à une marche fort rapide ; […]. (Étienne Geoffroy Saint-Hilaire, Quelques Considérations sur la Girafe, 1827)
    • Pataud, toujours un tantinet grotesque, il avait repris sa marche de long en large […]. (Jean Rogissart, Passantes d'Octobre, 1958)
  2. Musique pour accompagner ces pas.
    • Marche militaire.
  3. Trajet réalisé à pied.
    • Après une longue marche nous arrivâmes à une espèce de broussaille, à des boyaux un peu plus creusés, et à un abri de capitaine, qui n'était guère solide. (Alain, Souvenirs de guerre, p.125, Hartmann, 1937)
    • Une heure de marche.
  4. Mouvement d’un véhicule, ou d'une troupe en déplacement.
  5. Fonctionnement d'une machine quelconque.
    • Malgré la marche extrêmement régulière du moteur, malgré son déploiement absolu de puissance, j'ai dû arracher le manche de toute la force de mes deux bras. (Dieudonné Costes & Maurice Bellonte, Paris-New-York, 1930)
  6. Procédure de fonctionnement.
  7. (Architecture) Surface plane surélevée qui constitue l'un des degrés d'un escalier, sur laquelle on pose le pied pour monter ou descendre.
    • Une femme à l’aspect farouche, avec des yeux noirs et une tête brune échevelée, était assise sur les marches, dorlotant un bébé ; […]. (H.G. Wells, La Guerre dans les Airs, 1908 - Traduit par Henry-D. Davray & B. Kozakiewicz, page 382, Mercure de France, 1921)
    • La jeune fille apparut comme il descendait les dernières marches du perron, encadrée par les branchages délicats des rosiers et des mimosas. (Out-el-Kouloub, Zaheira, dans "Trois contes de l'Amour et de la Mort", 1940)
    • Au bas de l'escalier, un homme venait à sa rencontre. Il avait mis le pied sur la première marche. Gaspard n'était séparé de lui que par une douzaine de degrés. (André Dhôtel, Le Pays où l'on n'arrive jamais, 1955)
  8. Ouvrage spécifiant les usages de composition orthotypographique d'un éditeur, d'une société ou d'un organisme ; partie proprement orthotypographique d'un manuel de style.
    • La marche maison de la Direction générale de la traduction et de l'Office des publications officielles de la Commission et des Communautés européennes est le Code de rédaction interinstitutionnel.

Antonymes[modifier | modifier le wikitexte]

Dérivés[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions à trier[modifier | modifier le wikitexte]

Forme de verbe[modifier | modifier le wikitexte]

Conjugaison du verbe marcher
Indicatif Présent je marche
il/elle/on marche
Imparfait
Passé simple
Futur simple
Subjonctif Présent que je marche
qu’il/elle/on marche
Imparfait
Impératif Présent (2e personne du singulier)
marche

marche /maʁʃ/

  1. Première personne du singulier du présent de l’indicatif de marcher.
  2. Troisième personne du singulier du présent de l’indicatif de marcher.
  3. Première personne du singulier du présent du subjonctif de marcher.
  4. Troisième personne du singulier du présent du subjonctif de marcher.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif de marcher.

Anagrammes[modifier | modifier le wikitexte]

Prononciation[modifier | modifier le wikitexte]

Voir aussi[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]