marmotter

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

Comme dans marmonner, marm évoque le murmure confus.

Verbe[modifier | modifier le wikicode]

marmotter /maʁ.mɔ.te/ intransitif ou transitif 1er groupe (conjugaison)

  1. Marmonner, parler seul ou confusément.
    • Or, c'était fête à la synagogue, ténébreusement étoilée de lampes d'argent, et les rabbins, en robes et en lunettes, baisaient leurs talmuds, marmottant, nasillonnant, crachant ou se mouchant, les uns assis, les autres non. (Aloysius Bertrand, Gaspard de la nuit, 1842)
  2. (Transitif) Dire confusément et entre ses dents.
    • […] ; car, après avoir marmotté quelques mots relativement aux provisions laissées par le cheval du garde, il tira de l’enfoncement de la muraille une botte de fourrage qu’il étala devant le coursier de son hôte, …. (Walter Scott, Ivanhoé, Traduction de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
    • […], à travers les persiennes fermées, je regardais des pauvresses s’accroupir sur la pelouse, un cierge à la main, et marmotter des oraisons ; […]. (Octave Mirbeau, Mon oncle,)
    • En réponse Pliouchkine marmotta, je ne dirai pas entre les dents, car il n'en avait plus, mais entre les lèvres, quelques sons inintelligibles qui sans doute voulaient dire: « Que le diable t'emporte, toi et ton respect! ». (Nicolas Gogol, Les âmes mortes -1842 ; traduction de Henri Mongault -1949)

Dérivés[modifier | modifier le wikicode]

Synonymes[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]