martyr

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

(XIIIe siècle) Du latin ecclésiastique martyr, provenant du grec ancien μάρτυς/-υρος (« témoin »). Apparaît en ancien français sous la forme martir aux environs de (1050) et aussi sous la forme martre qui restera présent dans de nombreux toponymes : Montmartre, Martroi, Martroy, Martrai, Martrei, Martray, Les Martres et parfois Les Marthes. Ces noms indiquent dans la majorité des cas d’anciens lieux de sépulture ou de supplice.

Nom commun[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin martyr
/maʁ.tiʁ/
martyrs
/maʁ.tiʁ/
Féminin martyre
/maʁ.tiʁ/
martyres
/maʁ.tiʁ/
Sainte Agathe, vierge et martyre.
Atelier de menuisier, la table de travail sert de martyr (4, 4.a et 4.b).
Utilisation des martyrs (4.f) pour séparer la pierre (fig 76 et 77).

martyr /maʁ.tiʁ/ masculin

  1. (Religion) Celle ou celui qui a souffert le martyre.
    • Telle que les anciens martyrs, elle accusait au fond du cœur les Indiens de perdre un temps précieux en cérémonies inutiles. (Gustave Aimard, Les Trappeurs de l’Arkansas, Éditions Amyot, Paris, 1858)
    • S'il y eut des saintes et des martyres, en revanche point de papesses ou seulement de clergeonnes. La messe est purement virile. (Roger Judrin, Goûts et couleurs: portrait abécédaire, Plon, 1966, p.108)
  2. (Par extension) Celui qui a souffert des tourments ou la mort pour attester la vérité d’une doctrine.
    • Aucune classe d'hommes n’alimenta de plus de victimes les bûchers du moyen âge. Les Vaudois d’Arras eurent leurs martyrs, comme ceux de Lyon. (Jules Michelet, Tableau de la France, dans le vol.2 de Histoire de France, Hetzel, 1831 — éd. Paris : Les Belles Lettres & Offenbourg/Mayence : Lehrmittel, 1947, p.65)
  3. (Figuré) Victime.
    • Modeste, impitoyable pour les dix martyrs qu’elle faisait, pria Canalis de lire une de ses pièces de vers. (Honoré de Balzac, Modeste Mignon, 1844)
    • Du mur des fusillés de mai 71, j’aurais voulu saluer les morts des hécatombes nouvelles, les martyrs de Montjuich, les égorgés d’Arménie, les foules écrasées d’Espagne, […]. (Louise Michel, La Commune, Paris : P.-V. Stock, 1898, à la suite du frontispice.)
  4. (Par hyperbole) Celui qui s’expose à beaucoup d’inconvénients ou de dangers, pour satisfaire ses penchants, son ambition ou pour soutenir ses opinions, ses croyances, etc.
  5. (Par hyperbole) Celui ou celle qui souffre beaucoup des mauvais traitements, de la tyrannie ou des caprices d'autrui.
  6. (Par analogie) Morceau de matériau destiné à être usé ou abîmé.
    1. (Technologie) Plateau ou cale fait d’un matériau assez tendre destiné à supporter les dépassements d’usinage, notamment les perçages ou les fraisages ; il est placé au contact (et généralement en dessous) de la pièce à usiner au moment où l’on installe dans l’étau la pièce à usiner.
    2. (Menuiserie) Cale dont on se sert lorsque l’on utilise une scie.
    3. (Marine) Pièce de métal ou de bois mise là où certains frottements ou ragages useraient le bateau.
      • Les martyrs sont en général de forme plane et arrondie, et doivent adopter la forme de l’emplacement à protéger.
    4. (Marine) (Spécialement) Pièce en métal ou bois (en général barre ou tige) placée au centre d’un nœud afin éviter qu’une fois souqué, il ne puisse plus être défait. Pour le défaire, il suffit de retirer la barre, ce qui donne le mou nécessaire.
      • Avant de serrer un nœud de plein poing qui permettra de haler un objet lourd, on s’avisera d’y glisser un martyr.
      • Un tournevis peut servir momentanément de martyr.
    5. (Agriculture) Morceau de bois posé sur l’enclumette à battre les faux qui sert à être martelé par la massette à la place de cette première quand on l’enfonce dans le sol[1].
    6. (Travail de la pierre) Pièce que l’on utilise pour séparer les blocs, en les frappant pour les enfoncer.
      • Les martyrs servent à décoller les bandes de pierre, placés dans les fentes et calés avec des cales plates (utilisation des crémones), sur lequel on frappe. (PRIGENT, Guy. Témoignage sonore enregistré de Augustin Rault. Erquy : 2004, Témoignage oral de Augustin Rault, ancien artisan carrier d'Erquy.)

Synonymes[modifier | modifier le wikicode]

Antonymes[modifier | modifier le wikicode]

Dérivés[modifier | modifier le wikicode]

Apparentés étymologiques[modifier | modifier le wikicode]

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Adjectif[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin martyr
/maʁ.tiʁ/
martyrs
/maʁ.tiʁ/
Féminin martyre
/maʁ.tiʁ/
martyres
/maʁ.tiʁ/

martyr /maʁ.tiʁ/

  1. Qui souffre, ou qui à souffert.
    • Un enfant martyr, un peuple martyr, une ville martyre.
  2. Qualifie, afin d’encourager ses autres rédacteurs à le modifier, le premier jet d’un texte collectif avant qu’il n’ait été relu et validé.
    • Comme prévu, je vous adresse une ébauche qui doit être considérée comme un texte martyr que je vous invite à enrichir.

Synonymes[modifier | modifier le wikicode]

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Prononciation[modifier | modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]

Anglais[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

Du latin martyr.

Nom commun[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
martyr
/ˈmɑː.tə(ɹ)/
martyrs
/ˈmɑː.tə(ɹ)z/

martyr /ˈmɑː.tə(ɹ)/

  1. Martyr, martyre.

Verbe[modifier | modifier le wikicode]

martyr /ˈmɑː.tə(ɹ)/

  1. Martyriser.

Prononciation[modifier | modifier le wikicode]

Anglo-saxon[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

Du latin martyr.

Nom commun[modifier | modifier le wikicode]

martyr /Prononciation ?/

  1. Martyr.

Danois[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

Du latin martyr.

Nom commun[modifier | modifier le wikicode]

martyr /Prononciation ?/ masculin

  1. Martyr.

Latin[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

Du grec ancien μάρτυς, mártys (« témoin »).

Nom commun[modifier | modifier le wikicode]

Cas Singulier Pluriel
Nominatif martyr martyrēs
Vocatif martyr martyrēs
Accusatif martyrem martyrēs
Génitif martyris martyrum
Datif martyrī martyribus
Ablatif martyrĕ martyribus

martyr /Prononciation ?/ masculin

  1. Martyr.

Apparentés étymologiques[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]

Suédois[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

Du latin martyr.

Nom commun[modifier | modifier le wikicode]

Commun Indéfini Défini
Singulier martyr martyren
Pluriel martyrer martyrerna

martyr /Prononciation ?/ commun

  1. Martyr — Celui qui a souffert des tourments ou la mort pour attester la vérité d’une doctrine.
  2. (Par extension) (Religion) Martyre — Mort ou tourments endurés pour sa religion, sa foi.

Vieux haut allemand[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

Du latin martyr.

Nom commun[modifier | modifier le wikicode]

martyr /Prononciation ?/ masculin

  1. (Religion) Martyr.