masque

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi : masqué

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

(xvie siècle) De l’italien maschera (« masque ») d’un radical préroman *maska (« noir ») d’où masca en latin tardif, signifiant « masque » et aussi « sorcière » ou « spectre », démon » ; de là le mot *maskara, très répandu dans les domaines ibéro-roman (le catalan mascara (« tache noire », « salissure »), également vivant en aragonais, navarrais, valencien et à Majorque, le portugais mascarra « tache » etc.), l’italien maschera s’expliquant par le fait que les plus anciens déguisements consistaient simplement à se noircir le visage et parfois le corps.

Nom commun 1[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
masque masques
/mask/
Un masque processionnaire. (1)
Un masque de plongée. (3)
Un masque de beauté. (11)

masque masculin

  1. Faux visage de carton ou d’autre matière, dont on se couvre la figure pour se déguiser.
    • Objet qui s'exhibe et attire inévitablement le regard, le masque joue sur un double niveau de l'identité culturelle. Présenté lors des cérémonies funéraires qui rassemblent une grande partie de la population, il offre aux spectateurs une image de leur système du monde et rappelle les fondements de la culture tout autant que ses mouvements. (Anne Doquet, Les masques Dogon: ethnologie savante et ethnologie autochtone, Karthala, 1999, p.183)
    • Ce faisant, […], j'essaie de cerner davantage la problématique du masque, telle qu'elle se présente dans les premières comédies de Molière. (Marco Baschera, Théâtralité dans l'oeuvre de Molière, Gunter Narr Verlag, 1998, p.132)
    • Le premier auteur-acteur tragique, Thespis, s’enduisit le visage de blanc de céruse, puis il inventa le masque de toile, d'abord assez neutre, sans expression, […]. Peu à peu, mais sans qu'on sache dater précisément cette évolution, le masque tragique va figurer l'expression des sentiments humains […]. (Patricia Vasseur-Legangneux, Les tragédies grecques sur la scène moderne: Une utopie théâtrale, Presses Univ. Septentrion, 2004, p.164)
  2. Morceau d’étoffe maintenu plaqué sur la bouche et le nez par une sangle et servant à filtrer l’air échangé entre les voies respiratoires et le milieu ambiant, soit pour le maintenir stérile, soit pour se protéger d’une pollution.
    • La Direction Générale de la Santé (DGS) a rendu obligatoire le port de masques dans les services qui prennent en charge des patients tuberculeux […]. Il faut que ce masque ait une bonne capacité de filtration, une bonne adhérence au visage, une bonne durée d'action, un certain confort lors du port. (François Pebret, Maladies infectieuses, Heures de France, 2003, p.232)
    • La poussière constitue un risque pour les voies respiratoires, d'autant qu'une majorité de salariés ne porte pas de masque ou porte un masque insuffisamment protecteur ou encombrant : […]. (Jocelyne Porcher, Cochons d'or, Éditions Quae, 2010, p.130)
  3. Écran, maintenu au niveau des yeux par une sangle, servant à les isoler de l’eau ou à les protéger d’une lumière très vive, de projections de matière.
    • De nos jours, ces obstacles ont été levés grâce à la création des quatre pièces de base de l’équipement servant à l’immersion en apnée: le masque, les palmes, le tuba et la combinaison de plongeur […]. (Umberto Pelizzari & Stefano Tovaglieri, Apnée: De l'initiation à la performance, Éditions Amphora, 2005, p.43)
    • Il existe aujourd'hui des masques de soudeur automatiques pour un prix d'environ 100 € qui s’opacifient instantanément lorsque l’arc électrique se produit ; […]. (Henri Charlent & Patrick Agostini, Traité des installations sanitaires, Dunod, 2009, p.91)
  4. (Médecine) Partie, fixée sur le visage, d'un appareil de respiration forcée.
    • La canule nasale (lunettes nasales), la canule oropharyngée, le masque facial simple, le masque à réinspiration partielle et le masque sans réinspiration sont des exemples d'appareils d'oxygénothérapie à faible débit. (Doris Smith Suddarth, Soins infirmiers en médecine et en chirurgie, part. 2, Fonction respiratoire, De Boeck Supérieur, 2006, p.174)
    • Ainsi, seuls, en médecine d'urgence, les masques permettent une administration d’oxygène efficace : […]. (Pierre Carli, Urgences médico-chirurgicales de l'adulte, Wolters Kluwer France, 2004, p.1460)
  5. (Par extension) Personne qui porte un masque pour se déguiser pendant le carnaval.
    • Votre âme est un paysage choisi
      Que vont charmant masques et bergamasques […]
      (Paul Verlaine, Clair de lune, dans Fêtes galantes, 1869)
  6. (Médecine) (Par ellipse) Masque de grossesse.
    • Il y a trois ans, une première grossesse, suivie d'un accouchement naturel, s'était accompagnée d'un masque facial qui se dissipa au moment du retour, deux mois après les couches. (M.O. Jeanin, Observations pour servir à l'histoire du masque des femmes enceintes, dans Gazette hebdomadaire de médecine et de chirurgie (n°47 du 20 nov. 1868), 1868, vol.5, p.739)
  7. (Histoire) Faux visage de velours noir doublé, que les dames se mettaient autrefois sur la figure pour se garantir du hâle ou du froid.
    • C'est à Poppée, femme de Néron, qu'on attribue l'emploi de ce masque , qu'elle inventa pour préserver la délicatesse de son teint du hâle et de l'ardeur du soleil. Suivant St-Foix les Françaises adoptèrent sous François Ier l'usage de ces masques de velours noir […]. (François Noël , L. J. M. Carpentier & Puissant fils, Dictionnaire des inventions, des origines et des découvertes; Bruxelles, Méline, 1837, p.333)
  8. (Figuré) Apparence trompeuse sous laquelle on se cache, ou l’on s’efforce de se cacher.
    • La mystification est la ressource des petits esprits. Depuis quelque temps, je ne réponds plus aux masques (Honoré de Balzac, Modeste Mignon, 1844.)
    • Ainsi, l’une et l’autre nous nous épiions, sous un masque de sourires et malgré des paroles affectueuses. (Jean Rogissart, Hurtebise aux Griottes, 1954)
  9. (Escrime) Sorte de sac de fil de fer, à mailles serrées, qu’on se met sur le visage quand on fait des armes pour se protéger contre les coups de fleuret.
    • Et il y avait encore le piano, surmonté d'une paire de fleurets et d'un masque d'escrime, sans compter l'énorme table du milieu, une ancienne table à dessiner, […]. (Émile Zola, La Joie de Vivre, dans Les Rougon-Macquart.)
  10. (Désuet) Sorte de terre préparée et appliquée sur le visage d’un défunt pour en prendre le moule.
    • Durant l'Ancien Empire s'affirme souvent la pratique de modeler un masque en plâtre sur la face du défunt. (Pascal Vernus, Dictionnaire amoureux de l’Égypte pharaonique, Plon, 2010)
  11. (Architecture) Visage d’homme ou de femme sculpté, qui sert d’ornement.
    • A chaque arcade dans la clef de la voute , il y a un masque d'une attitude tantôt horrible, & tantôt agreable , mais toujours admirable de quelque façon que ce soit, & le tout de la propre main de Maître Ponce. (Histoire et recherches des antiquités de la ville de Paris par Mr. Henri Sauval, Charles Moette & Jacques Chardon, Paris, 1724, t.3, p.12)
  12. (Cosmétologie) Produit cosmétique que l’on étend sur la peau du visage.
    • Le rythme d'utilisation d'un masque est étroitement lié à la nature de la peau et à son état ainsi qu'aux propriétés du produit. (Marie-Noëlle Estrade, Conseil en cosmétologie, Wolters Kluwer France, 2006, p.34)
    • Pour appliquer un masque sur une peau normale, composez une pâte à base d'argile en poudre (3 ou 4 cuillerées à soupe) et d'eau, à laquelle vous pouvez ajouter un jus de fruit ou de légume selon vos goûts. (Bernard Baudouin, L'argile et ses vertus, Presses du Châtelet, 2012)
  13. (Réseaux informatiques) (Par ellipse) Masque de sous-réseau.

Synonymes[modifier | modifier le wikitexte]

Apparentés étymologiques[modifier | modifier le wikitexte]

Expressions[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions à trier[modifier | modifier le wikitexte]

Nom commun 2[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
masque masques
/mask/

masque /mask/ féminin

  1. (Désuet) S’employait aussi comme terme de gronderie familière pour reprocher à une petite fille sa malice.
    • Alors je me le serai figuré, dit le médecin avec un soupir, de quoi riez-vous, petite masque ? ajouta-t-il en se tournant vers la camériste, qui, en effet, riait à se démonter la mâchoire. (Gustave Aimard, Les Trappeurs de l’Arkansas, 1858)
    • D’autre part, petite esclave, il ne faut point parler de mourir de rire ou autrement. Puis des menaces ! Ah ! petite masque chérie, si j’étais près de vous c’est la correction conjugale que vous mériteriez. (Guillaume Apollinaire, lettre à Madeleine Pagès du 26 août 1915)

Forme de verbe[modifier | modifier le wikitexte]

Conjugaison du verbe masquer
Indicatif Présent je masque
il/elle/on masque
Imparfait
Passé simple
Futur simple
Subjonctif Présent que je masque
qu’il/elle/on masque
Imparfait
Impératif Présent (2e personne du singulier)
masque

masque /mask/

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent de masquer.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent de masquer.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent de masquer.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent de masquer.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif de masquer.

Prononciation[modifier | modifier le wikitexte]

  • France  : écouter « masque [mask] »

Anagrammes[modifier | modifier le wikitexte]

Voir aussi[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]