minage

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

(xixe siècle) De miner avec le suffixe -age.
(xiie siècle) De l’ancien français minage → voir hémine.

Nom commun 1[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
minage minages
/mi.naʒ/

minage /mi.naʒ/ masculin

  1. Action de miner (une forteresse, un terrain, une étendue d’eau).
    • Dans les travaux de minage à ciel ouvert nous avons en général deux surfaces de dégagement, (…) dans les travaux de minage en souterrain (…) nous n’avons plus qu’une seule surface de dégagement (…). Les coups de mine seront en conséquence beaucoup plus engagés en souterrain qu'à ciel ouvert et les consommations d’explosifs beaucoup plus élevées (P. TAVERNIER, Poudres et explosifs, Paris, P.U.F., 1975, p.122)
    • Le minage des eaux territoriales et intérieures nicaraguayennes par les Américains visait le renversement du gouvernement sandiniste.

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Nom commun 2[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
minage minages
/mi.naʒ/

minage /mi.naʒ/ masculin

  1. Mesurage, vente des grains de blé à la mine.
  2. (Par métonymie) Lieu, place où se faisait cette vente.
    • La petite rue qui mène au minage et qui avoisine le rempart. (BALZAC, Corresp., 1836, p.109).
  3. Droit seigneurial levé sur le mesurage des mines de grains.
    • Pierre Million, ancien aumônier de Richard Cœur de Lion, finança des travaux importants dans les années 1180, puis lui [à l’abbaye du Pin] accorde le privilège du minage en 1198. Ce privilège autorisait l’abbaye à prélever une taxe sur toutes les transactions de blé dans le comté de Poitou. (Wikipédia, Abbaye du Pin)

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]

Ancien français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

De mine (« ancienne mesure correspondant à environ 78,73 litres, c'est-à-dire six boisseaux ou la moitié d'un setier » → voir minel, hemina en latin) avec le préfixe -age.

Nom commun[modifier | modifier le wikitexte]

minage /Prononciation ?/ masculin

  1. Minage, droit perçu sur les grains.

Synonymes[modifier | modifier le wikitexte]

Dérivés[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]

  • Frédéric Godefroy, Dictionnaire de l’ancienne langue française et de tous ses dialectes du ixe au xve siècle, édition de Paris, 1881-1902, F. Vieweg (minage)