mort

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi Voir aussi : Mort, mòrt, mört

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

(Noms communs) Du latin mortem, accusatif de mors, lui-même sens issu de l’indo-européen commun *mer- (« mourir ») qui a donné « meurtre, moribond, marasme », etc.
(Adjectif) Du latin mortuus (« mort, paralysé » (en parlant d’un membre), « qui a cessé d’être, aboli, sans force, faible »), participe passé du verbe morior (« mourir, décéder, périr, perdre la vie, expirer, succomber, se consumer, cesser d’être, finir, être anéanti, être détruit, s’éteindre »).

Nom commun 1[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
mort morts
/mɔʁ/
La Mort de Marat par Jacques-Louis David.

mort /mɔʁ/ féminin

  1. (Biologie) Arrêt définitif des fonctions vitales (assimilation de nutriments, respiration, fonctionnement du système nerveux central).
    • Enfin, dans tous les groupes étudiés jusqu’ici, l’individualité de chaque être se manifeste dès la première apparition du germe, dès les premiers rudimens de l’œuf, et persiste pleine et entière jusqu’à la mort. (Jean Louis Armand de Quatrefages de Bréau, Les Métamorphoses et la généagénèse, Revue des Deux Mondes, 2e période, tome 3, 1856 (pp. 496-519))
    • Ce n’est pas par lâcheté, c’est par une immense modestie que l’on renonce ce soir à la guerre, au carnage, à sa mort, à la mort surtout des autres, des camarades […] (Jean Giraudoux, Retour d’Alsace - Août 1914, 1916)
    • J’avais l’impression de me noyer et une angoisse terrible, celle de la mort elle-même m’étreignit. (Henri Alleg, La Question, 1957)
    • Ne plus s’aimer, c’est pire que de se haïr, car, on a beau dire, la mort est pire que la souffrance. (Henri Barbusse, L’Enfer, 1908)
    • Ton père est mort, d’une mort bête. Toutes les morts sont absurdes, d’ailleurs. (Jean Rogissart, Hurtebise aux Griottes, 1954, p.42)
    • Depuis cent ans, on ne connaissait pas un seul Rabalan qui fût mort, comme tout le monde, dans son lit, de mort naturelle. Ceux-ci se pendaient, ceux-là se noyaient ; […]. (Octave Mirbeau, Rabalan,)
  2. Moment ou lieu où cet arrêt des fonctions vitales se produit.
  3. (Soutenu) La mort peut être souvent personnifiée → voir Mort.
    • Stendhal dit quelque part que le soldat ne craint pas la mort, parce qu’il espère bien l’éviter par son industrie ; cela s’appliquait tout à fait à ce genre de guerre que nous faisions. (Alain, Souvenirs de guerre, p.102, Hartmann, 1937)
    • La mort fauche. Elle fauche à tort et à travers. Peu lui importe. Ceux qu’elle a visés, elle va les chercher là où ils semblent le plus en sécurité. (Jacques Mortane, La guerre des airs : Traqués par l’ennemi, p.40, Baudinière, 1929)
    • L’impitoyable mort.
    • Ce malheureux appelait la mort.
  4. (En particulier) Peine capitale, peine qui consiste dans la suppression de la vie. → voir peine de mort.
    • Le régime antérieur avait été encore plus terrible dans la répression des fraudes, puisque la déclaration royale du 5 août 1725 punissait de mort le banqueroutier frauduleux ; […]. (Georges Sorel, Réflexions sur la violence, Chap.VI, La moralité de la violence, 1908, p.272)
    • Deux jours après, je passai devant le conseil de guerre, qui, après plaidoirie d’un avoué allemand, me condamna à mort pour espionnage […]. (Jacques Mortane, Missions spéciales, 1933, p.31)
    • Sentence, arrêt de mort : Condamnation qui porte la peine de mort.
  5. (Par hyperbole) Grandes douleurs.
    • Cette cruelle maladie lui fait souffrir mille morts.
    • Souffrir mort et passion.
  6. (Par hyperbole) Grands chagrins.
    • La conduite de son fils lui a mis la mort dans l’âme.
  7. (Figuré) Fin, cessation d’activité.
  8. (Figuré) Ruine, destruction.
    • Les réquisitions forcées sont la mort du commerce.
    • Le monopole est la mort de l’industrie.

Synonymes[modifier | modifier le wikicode]

Antonymes[modifier | modifier le wikicode]

Dérivés[modifier | modifier le wikicode]

Expressions[modifier | modifier le wikicode]

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier | modifier le wikicode]

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Nom commun 2[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin mort
/mɔʁ/
morts
/mɔʁ/
Féminin morte
/mɔʁt/
mortes
/mɔʁt/

mort /mɔʁ/ masculin

  1. Personne décédée ; défunt.
    • Douce soirée où l’on pouvait encore croire — à la rigueur, le calcul des probabilités cédant à une chance inouïe — qu’il n’y aurait pas de morts pendant la guerre. (Jean Giraudoux, Retour d’Alsace - Août 1914, 1916)
    • L'église chrétienne va transformer les fantômes et les revenants en âmes en peine en même temps qu'elle met en place le Purgatoire entre l'Enfer et le Paradis. Les morts ont besoin des vivants et les moines de Cluny mettent en place la fête des morts. (Claude Nachin, Les fantômes de l'âme: à propos des héritages psychiques, 1993, p.21)
  2. (Par euphémisme) Cadavre, dépouille mortelle.
    • À la droite du mort, elle était là, endeuillée déjà, les yeux clos; […]. (Jean Rogissart, Hurtebise aux Griottes, 1954, p.21)
    • On a enseveli le mort dans sa tombe.
  3. (Cartes à jouer) (Bridge) Joueur qui n’a pas à participer au jeu de la carte pendant le tour.
    • Les ailes du ventilateur, ce hanneton, chassent comme des feuilles les cartes du mort étalées sur la table, […]. (Paul Nizan, Aden Arabie, chap. V, Rieder, 1932 ; Maspéro, 1960, p.76)

Synonymes[modifier | modifier le wikicode]

Antonymes[modifier | modifier le wikicode]

Dérivés[modifier | modifier le wikicode]

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Adjectif[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin mort
/mɔʁ/
morts
/mɔʁ/
Féminin morte
/mɔʁt/
mortes
/mɔʁt/

mort /mɔʁ/

  1. Qui n’est plus vivant ; dont les fonctions vitales sont définitivement arrêtés.
    • […] je ne voulais pas me faire à l’idée que mon père fût mort, et que plus jamais il ne reviendrait. (Octave Mirbeau, Mon oncle,)
    • Il venait de songer, comme à un aspect spécial de l’injustice irrationnelle du destin, que ces deux hommes vivaient, alors que Kurt était mort. (H.G. Wells, La Guerre dans les Airs, 1908 - Traduit par Henry-D. Davray & B. Kozakiewicz, page 346, Mercure de France, 1921)
  2. (En particulier) Qualifie du bois qui, même encore sur l’arbre, n’est plus irrigué par la sève.
    • Le vieux marquis tolérait que les pauvres vinssent ramasser les branches mortes, […]. (Octave Mirbeau, Le gamin qui cueillait les ceps, dans La vache tachetée, 1918)
  3. Qui semble sans vie.
    • Un regard mort.
  4. (Par hyperbole) Épuisé.
    • Je suis mort de fatigue.
  5. Qui manque de vie, d’animation.
    • Ville morte.
  6. Hors service, hors d’usage.
    • Cette batterie est morte, il faut la changer.

Synonymes[modifier | modifier le wikicode]

Qui n’est plus vivant
décédé, six pieds sous terre, trépassé
Épuisé
fourbu

Antonymes[modifier | modifier le wikicode]

Dérivés[modifier | modifier le wikicode]

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Forme de verbe[modifier | modifier le wikicode]

Conjugaison du verbe mourir
Participe Présent
Passé (masculin singulier)
mort

mort /mɔʁ/

  1. Participe passé masculin singulier de mourir.

Prononciation[modifier | modifier le wikicode]

Homophones[modifier | modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

  • mort sur Wikipédia Article sur Wikipédia
  • mort sur Wikiquote Article sur Wikiquote

Ancien français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

Du latin mortuus.

Adjectif[modifier | modifier le wikicode]

Nombre Cas Masculin Féminin Neutre
Singulier Sujet morz morte mort
Régime mort
Pluriel Sujet mort mortes
Régime morz

mort /mɔrt/

  1. Mort.

Forme de verbe[modifier | modifier le wikicode]

mort /mɔrt/

  1. Participe passé masculin singulier de morir.

Catalan[modifier | modifier le wikicode]

Wiki letter w.svg

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

Du latin mortem, accusatif de mors.

Adjectif[modifier | modifier le wikicode]

Nombre Singulier Pluriel
Masculin mort
[ˈmɔɾt]
morts
[ˈmɔɾts]
Féminin morta
[ˈmɔɾtə]
mortes
[ˈmɔɾtəs]

mort [ˈmɔɾt]

  1. Mort.
    • Jo, com absent
      del món vivint,
      aquell jaquint
      acohortat,
      d’ell apartat
      dant-hi del peu,
      vell jubileu
      mort civilment,
      ja per la gent
      desconegut,
      per tots tengut
      com hom salvatge
      (Jaume Roig, Espill, préface, 2ème partie)

Nom commun[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
mort
[ˈmɔɾt]
morts
[ˈmɔɾts]

mort [ˈmɔɾt] féminin

  1. Mort.