mortel

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

Du latin mortalis.

Adjectif[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
Masculin mortel
/mɔʁ.tɛl/
mortels
/mɔʁ.tɛl/
Féminin mortelle
/mɔʁ.tɛl/
mortelles
/mɔʁ.tɛl/

mortel /mɔʁ.tɛl/

  1. Qui est sujet à la mort, par opposition à l’immortalité ou à la divinité.
    • Tous les hommes sont mortels.
    • Cette vie mortelle est pleine de misères.
  2. Qui cause la mort ; qui paraît devoir la causer.
    • Le balayage est impitoyablement proscrit, les poussières pouvant être mortelles pour les vers à soie. (D. de Prat, Nouveau manuel complet de filature; 1re partie: Fibres animales & minérales, Encyclopédie Roret, 1914)
    • Dans l’espace, de graves dangers nous guettent, parmi lesquels : micrométéorites, radiations cosmiques mortelles et vieillissement accéléré en apesanteur. (Louis Dubé, Tourisme interstellaire envahissant, dans Le Québec sceptique, n°70, p.33, automne 2009)
    • (Par hyperbole) Douleur, inquiétude, crainte, tristesse, offense 'mortelle'. - Effroi 'mortel'. - Ennui 'mortel'.
  3. (Par hyperbole) Qualifie un ennemi que l’on hait profondément, et le sentiment de haine que l’on a à son encontre.
    • Nourrir une haine mortelle, vis-à-vis de cet ennemi mortel.
  4. (Religion) (Théologie) Qualifie une forme de péché qui fait perdre la grâce de Dieu et qui donne une sorte de mort à l’âme.
  5. (Familier) Ennuyeux à mourir.
  6. (Populaire) Cool, génial.
    • Tu as vu mon nouveau portable ?
      Oh putain, mortel !

Antonymes[modifier | modifier le wikitexte]

Synonymes[modifier | modifier le wikitexte]

Qui cause la mort :

Expressions[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Nom commun[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
Masculin mortel
/mɔʁ.tɛl/
mortels
/mɔʁ.tɛl/
Féminin mortelle
/mɔʁ.tɛl/
mortelles
/mɔʁ.tɛl/

mortel /mɔʁ.tɛl/ genre à préciser : {{m}}, {{f}}, {{mf}}, {{n}} ?

  1. Être humain, par opposition aux dieux, les immortels.
    • Et comme je lui répondais que j’aimais une mortelle, boudeuse et dépitée, elle pleura quelques larmes, poussa un éclat de rire, et s’évanouit en giboulées …. (Aloysius Bertrand, Gaspard de la nuit, 1842)
    • Pendant que Rébecca parlait ainsi, sa ferme résolution, qui s’alliait si bien avec la beauté expressive de son visage, prêta à ses traits, à son maintien, une dignité qui l’élevait au-dessus d’une mortelle. (Walter Scott, Ivanhoé, Traduction de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
  2. (Au pluriel) L’espèce humaine, l’humanité.
    • Pendant que des mortels la multitude vile
      Sous le fouet du Plaisir, ce bourreau sans merci,
      Va cueillir des remords dans la fête servile, […]
      (Charles Baudelaire, Recueillement, dans Les Fleurs du Mal)
    • Qu’ils sont incompréhensibles les mortels agités par les passions ! (Chateaubriand, Atala, 1801)

Antonymes[modifier | modifier le wikitexte]

Expressions[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Prononciation[modifier | modifier le wikitexte]

Anagrammes[modifier | modifier le wikitexte]

Voir aussi[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]

Ancien français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

Du latin mortalis.

Adjectif[modifier | modifier le wikitexte]

mortel /Prononciation ?/

  1. Mortel, qui tue.

Dérivés dans d’autres langues[modifier | modifier le wikitexte]