moteur

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

(1377) Du latin motor, du verbe movere (« mouvoir »). Le féminin latin motrix donnera motrice.
Le premier mot en langue française médiévale qui remplace motor est mouveur, au féminin mouveresse (fin XIIIe). Il désigne alors un instigateur, une instigratrice. Quelqu’un qui fait bouger les choses, au sens large du terme « chose ».
Le passage à moteur depuis mouveur s’effectue au courant des XIVe et XVe siècles. Il devient un adjectif au XVIe siècle.
Son usage au sens matériel commence à s’appliquer aux sciences de l’anatomie au XVIIIe siècle : le corps humain a des organes moteurs.
Les définitions du mot moteur qui le classent en moteur au « sens propre », et moteur au « sens figuré », comme s’appliquant respectivement à ce qui fait bouger des corps physiques et ce qui fait bouger les esprits, une concience, une idée, peuvent donc sembler peu respectueuses de l’étymologie du mot.
Ce n’est en effet qu’en 1744 que le mot moteur apparait avec le sens de « machine qui met en mouvement », communément admise de nos jours comme étant le « sens propre ».
Les inventions du moteur à gaz (1826) et du moteur à explosion (1884) marquent l’évolution vers un moteur aux fonctions mécaniques. Mais si l’on considère les interprétations des mots « machine, énergie » et « mouvement », cette définition est assez générale pour être utilisée dans d’autres domaines que la mécanique.
Il est à remarquer que le mot moteur a précisé un des usages du mot machine, au début du XXe siècle, pour spécifier qu’un moteur était une machine particulière : machine à vapeur, d’usage courant, est devenu moteur à explosion, moteur électrique, etc.
Qu’il soit motor primus (XIIe, « celui qui imprime le premier mouvement ») ou moteur de recherche (fin du XXe), le sens général est conservé.

Nom commun 1[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin moteur
/mɔ.tœʁ/
moteurs
/mɔ.tœʁ/
Féminin motrice
/mɔ.tʁis/
motrices
/mɔ.tʁis/

moteur /mɔ.tœʁ/ masculin

  1. (Philosophie) Entité générant un mouvement.
    • Dieu est le premier moteur du monde.
  2. (Figuré) Individu ou concept générant une évolution.
    • Les trouées étant des moteurs sylvigénétiques, quand elles n'assurent plus le renouvellement des unités forestières, celles-ci régressent, s'effondrent, s'appauvrissent éco-systémiquement et floristiquement. (La Caraïbe, données environnementales, Karthala & Géode Caraïbe, 2006, p.63)
    • Notre auteur distingue quatre moteurs capables d'assurer l'accomplissement du devoir : « le pouvoir de la société investi dans l'organisme gouvernemental, le pouvoir de l'opinion publique, le pouvoir de la conscience individuelle et le pouvoir de la religion » et il estime que ce mécanisme spirituel est visiblement en retard sur le mécanisme matériel. (Georges Sorel, Réflexions sur la violence, Chap.VII, La morale des producteurs, 1908, p.317)
    • Aujourd’hui les prix que l’on distribue dans les courses sont une chose très-secondaire, le principal moteur, ce sont les paris, […]. (J. Déhès, Essai sur l’amélioration des races chevalines de la France, 1868)

Synonymes[modifier | modifier le wikicode]

Nom commun 2[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
moteur moteurs
/mɔ.tœʁ/

moteur /mɔ.tœʁ/ masculin

un moteur à quatre temps
  1. (Anatomie) Muscles qui font se mouvoir un membre.
    • Les moteurs internes, externes.
  2. (Mécanique) Machine destinée à utiliser une source d’énergie pour produire un mouvement.
    • Le moteur, extraordinairement puissant, était du type Pforzheim, ce triomphe suprême des inventions allemandes ; sa marche se réglait par des commandes électriques disposées dans un des compartiments de la proue, qui formait en réalité la seule partie habitable du vaisseau aérien. (H.G. Wells, La Guerre dans les Airs, 1908 - Traduit par Henry-D. Davray & B. Kozakiewicz, page 114, Mercure de France, 1921)
    • Depuis le record du monde de distance en ligne droite […]: le moteur de 600 CV Hispano avait été remplacé par un 650 CV Hispano à cylindres en acier nitruré, que l'on peut appeler « le moteur de l'année ». (Dieudonné Costes & Maurice Bellonte, Paris-New-York, 1930)
    • Le moteur Diesel est un moteur à combustion interne, cette combustion étant provoquée par la compression du mélange air-combustible, et non pas à allumage commandé, comme le moteur à essence, qui requiert une bougie d’allumage par cylindre.
    • Le moteur Diesel fut inventé par Rudolf Diesel en 1883.
    • Le moteur à combustion interne est aussi appelé, quelque peu incorrectement, moteur à explosion.
    • Moteur marin, d’inférence, de recherche.
    • Moteur auxiliaire, principal.
    • Moteur d’avion.
    • Moteur de broche, moteur d’axe de machines-outils.
    • Moteur hors-bord.
  3. (Informatique) Programme qui opère un tri, classe des informations ayant déjà ou non des relations entre elles, à partir des instructions qui lui sont communiquées.
    • Le moteur d’une base de données est le module de tri et de gestion des données de la base, l’ensemble des modules logiciels constituant un système de gestion de base de données (SGBD).
    • Moteur d’inférence : Un système expert est constitué par une base de faits, une base de règles et un moteur d’inférence. Ce dernier répond aux questions en respectant les faits et les règles, ou stocke de nouveaux faits ou règles en détectant les erreurs de logique et les contradictions, ce qui alimente la base de connaissance.
    • Google (tm), Alta Vista (tm), sont principalement des moteurs de recherche sur le Web, sur Internet.
    • Ariane6 (tm) est un métamoteur de recherche, utilisant de multiples moteurs de recherche et répertoires.

Antonymes[modifier | modifier le wikicode]

Dérivés[modifier | modifier le wikicode]

Expressions[modifier | modifier le wikicode]

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Hyperonymes[modifier | modifier le wikicode]

Adjectif[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin moteur
/mɔ.tœʁ/
moteurs
/mɔ.tœʁ/
Féminin motrice
/mɔ.tʁis/
motrices
/mɔ.tʁis/

moteur /mɔ.tœʁ/

  1. Qui donne le mouvement ; qui anime.
    • Tous les états de la sensibilité sont moteurs. Le langage lui-même en contient la preuve. Il les appelle des émotions. (Pierre Lasserre, Philosophie de Goût musical, Les Cahiers verts n° 11, Grasset, 1922, p.50)
    • Pour remettre la machine en mouvement, on dirige d'abord l'arbre moteur dans le sens du vent, puis on écarte les voiles afin de garnir de nouveau les ailes. (Edmond Nivoit, Notions élémentaires sur l'industrie dans le département des Ardennes, Charleville : E. Jolly, 1869, p.116)


Dérivés[modifier | modifier le wikicode]

Prononciation[modifier | modifier le wikicode]

Homophones[modifier | modifier le wikicode]

Anagrammes[modifier | modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]