mufle

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

(xvie siècle) Par croisement avec museau, de moufle, « gros visage gras et rebondi », lui-même de l’allemand Muffel.

Nom commun[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
mufle mufles
/myfl/

mufle /myfl/ masculin

  1. Extrémité du museau de certains animaux, comme le bœuf, le taureau, et de certains fauves, comme le lion, le tigre.
    • Une vache qui paissait l’herbe abroutie du talus, leva son mufle vers lui... (Octave Mirbeau, Rabalan,)
    • Les bêtes levèrent leur mufle humide et, dociles à l’invite de leur jeune gardien, gravirent le coteau pour reprendre, […], le chemin de terre bordé de haies vives aboutissant au village. (Louis Pergaud, Un satyre, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
  2. Ornements de sculpture qui représentent des mufles d’animaux.
  3. (Figuré) (Familier) (Péjoratif) Homme dont le caractère est grossier et brutal et qui agit de façon indélicate.
    • Il a agi avec moi comme un mufle.

Dérivés[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Adjectif[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
mufle mufles
/myfl/

mufle /myfl/ masculin

  1. (Figuré) (Familier) (Péjoratif) Dont la conduite est indélicate et grossière.
    • Il s’est montré bien mufle en cette affaire.

Voir aussi[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]