murmurer

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

(Siècle à préciser) Du latin murmurare.

Verbe[modifier | modifier le wikitexte]

murmurer /myʁ.my.ʁe/ intransitif 1er groupe (conjugaison)

  1. Faire entendre un murmure, un bruit de voix sourd et confus.
    • J'ai vu des prisonniers jetés à coups de matraque d’un étage à l’autre et qui, hébétés par la torture et les coups, ne savaient plus que murmurer en arabe les premières paroles d’une ancienne prière. (Henri Alleg, La Question, 1957)
  2. Se plaindre sourdement.
    • Personne ne fut empalé ; de quoi plusieurs docteurs murmurèrent, et en présagèrent la décadence de Babylone. (Voltaire, Zadig ou la Destinée, IV. L'envieux, 1748)
    • Il se soumit sans murmurer.
    • On murmure fort de cela.
    • Il murmure contre ses supérieurs, contre ses parents.
  3. Faire courir sourdement des bruits sur quelque affaire, de quelque nouvelle.
    • Cela n’est pas certain, mais on en murmure.
    • On commence à en murmurer, dans deux jours on en parlera tout haut.
  4. Émettre un son léger, en parlant des eaux, des vents, etc.
    • Un ruisseau qui murmure sur les cailloux. — Le vent murmure dans le feuillage.

murmurer /myʁ.my.ʁe/ transitif 1er groupe (conjugaison)

  1. Dire à voix basse, discrètement.
    • On perquisitionne dans les bureaux de l’agence K…, tout simplement. […]. Ripoil est appelé chez le juge d’instruction. On murmure des noms de hauts personnages compromis. On crie à l’escroquerie. (Victor Méric, Les compagnons de l’Escopette, 1930, p.232)
    • Il murmura son nom.
    • Que murmurez'-vous là ?
    • Cette nouvelle se murmure, on commence à se la communiquer en secret.

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions à trier[modifier | modifier le wikitexte]

Prononciation[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]