mythique

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

(Date à préciser) Du moyen français mythique, lui-même du latin mythicus (« relatif à la fable », « fabuleux »). → voir mythe et -ique.

Adjectif[modifier | modifier le wikitexte]

La Tour de Babel et l'origine mythique des langues – Brueghel l'Ancien, 1563, Vienne
Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
mythique mythiques
/mi.tik/

mythique /mi.tik/ masculin et féminin identiques

  1. Qui appartient au mythe, qui est fondé sur un mythe, qui révèle un mythe. Qui est du domaine de la fable.
    • Un récit mythique. Un héros fondateur mythique. La pensée mythique. Des origines mythiques, fabuleuses. Une cité mythique. Un animal mythique.
    • Le récit mythique de la légende d'Œdipe.
    • Le combat mythique de la lutte de Jacob avec l'ange, est souvent représenté.
    • L'oiseau phénix, l'alcyon, la chimère, la licorne sont des animaux mythiques, nés de l'imagination des hommes.
    • Un lien mythique unit ce peuple et cette terre lointaine d'Afrique.
    • L'attribution du Pentateuque à Moïse est insoutenable, et nier que plusieurs parties de la Genèse aient le caractère mythique, c'est s'obliger à expliquer comme réels des récits tels que celui du paradis terrestre, du fruit défendu, de l'arche de Noé. (Renan , Souvenirs d'enfance et de jeunesse, 1897)
    • Les centaurées roses encombraient les tables de leurs gerbes musquées. Les passiflores bleues, qui étonnent au printemps les bords désolés de la mer d'Aral, les tubéreuses d'Erivan, les scabieuses cramoisies, d'énormes œillets multicolores, les linaires et les amarantes, les balsamines et les nigelles, les primevères du Kasbeck, les grandes marguerites rouges des défilés de Dariel, l'immortelle de Colchide dans laquelle se blottit le mythique oiseau vert asfir, toutes ces fleurs connues ou inconnues chez nous composaient, dans cette chambre moite, un éternel printemps. (Pierre Benoit , Kœnigsmark, 1918)
  2. (Par extension) Complètement inventé, élaboré par la tradition et ne reposant sur aucune preuve. Imaginaire, fabuleux ; reposant sur un substrat sans doute réel, mais déformé par une tradition très ancienne, qui remonte à la nuit des temps.
    • Des exploits mythiques. La mythique bataille d’Alésia eut lieu en fait à Beaujolais(-Villages).
    • Les origines mythiques de la Ville, du peuple, de la tribu, du camembert.
    • Il n’y a rien de sérieux à démontrer que ce qui est mythique n’existe pas.
    • Toutefois, les perceptions populaires de la version, plus mythique, de l'histoire islamique, sont solidement ancrées dans les masses. (P.J. Vatikiotis, L’Islam et l’État, 1987, trad. Odette Guitard, 1992)
  3. (Par extension) (Familier) Très célèbre, légendaire, digne d’être célébré comme exceptionnel, qui mérite d’entrer dans les annales. Qui fait rêver ou désirer de le rencontrer, de l’obtenir, etc.
    • Don Juan, nom d’un personnage mythique et transgresseur.
    • Un personnage, un héros mythique. Une personnalité mythique. Une actrice mythique. Un film mythique. Une cuvée mythique. Une distribution, une promotion (de l’ENA) mythique.
    • Une cité mythique d’Amérique latine, pleine de bars à tango.
    • La mythique bataille de Seuillé [Seuilly], où s’illustra Frère Jean, chez Rabelais, nous fait encore beaucoup rire aujourd'hui.
    • Cette réplique des Tontons Flingueurs est mythique. Tu ne la connaissais pas ?
    • Marat est une figure mythique de la Révolution, le Sahara une terre mythique d’exploration.

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Prononciation[modifier | modifier le wikitexte]

Paronymes[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]