noch

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Ancien français[modifier | modifier le wikitexte]

Nom commun[modifier | modifier le wikitexte]

noch /Prononciation ?/ masculin

  1. Variante de noc.

Références[modifier | modifier le wikitexte]

  • Frédéric Godefroy, Dictionnaire de l’ancienne langue française et de tous ses dialectes du ixe au xve siècle, édition de Paris, 1881-1902, F. Vieweg (noc)

Allemand[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

Du vieux haut allemand noh.

Adverbe[modifier | modifier le wikitexte]

noch /nɔx/

  1. Encore (désigne un état restant).
    • Noch zwei Jahre.
    Encore deux ans.
  2. Déjà (indique une demande d’une information que le locuteur connaissait mais a oubliée.)

Dérivés[modifier | modifier le wikitexte]

  • nur noch : plus que
    • Es bleiben nur noch zwei Jahre.
      Il ne reste plus que deux ans.

Prononciation[modifier | modifier le wikitexte]

Francique rhénan[modifier | modifier le wikitexte]

Wiki letter w.svg

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Adverbe[modifier | modifier le wikitexte]

noch /noχ/

  1. Encore (désigne un état restant).

Frison[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Adverbe[modifier | modifier le wikitexte]

noch

  1. Encore.

Synonymes[modifier | modifier le wikitexte]

Néerlandais[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Conjonction[modifier | modifier le wikitexte]

noch /Prononciation ?/

  1. ni
    • noch de een noch de ander
      ni l’un ni l’autre; ni quoi ni qu’est-ce
    • tijd noch zin hebben
      n’avoir ni le temps ni l’envie