notaire

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

Du latin notarius (« secrétaire », « sténographe »), étymologiquement, un notaire est celui qui prend des notes.

Nom commun[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
notaire notaires
/nɔ.tɛʁ/

notaire /nɔ.tɛʁ/ masculin

  1. Officier ministériel qui reçoit ou rédige les contrats, les obligations, les transactions et les autres actes volontaires et leur confère l’authenticité.
    • Ce notaire n'était pas le petit notaire de Sterne, mais un gros et gras notaire de Paris, un de ces hommes estimables qui font une sottise avec mesure, mettent lourdement le pied sur une plaie inconnue, et demandent pourquoi l'on se plaint. (Honoré de Balzac, La Femme de trente ans, 1832)
    • M. Bernard, notaire, sortait de chez lui, à pointe d’aube […]. Il était entièrement vêtu de casimir noir, ainsi qu’il convient à un notaire. (Octave Mirbeau, La mort du chien ,)
    • Lui, le père Henrouille, il avait été petit clerc chez un notaire au boulevard Sébastopol pendant cinquante ans. Aussi, en connaissait-il des histoires de dilapidations de fortunes ! (Louis-Ferdinand Céline, Voyage au bout de la nuit, 1932)

Expressions[modifier | modifier le wikitexte]

  • notaire en second, celui des deux notaires qui ne retient pas la minute de l’acte qu’ils signent tous deux.

Apparentés étymologiques[modifier | modifier le wikitexte]

Expressions[modifier | modifier le wikitexte]

Je vous l’ai promis, vous l’aurez ; c’est comme si le notaire y avait passé.

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Prononciation[modifier | modifier le wikitexte]

Voir aussi[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]