nourrir

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

Évolution du latin nutrire après assimilation de -tr- en -rr-. L’orthographe nourrir est donc étymologiquement correcte.

Verbe[modifier | modifier le wikitexte]

Nourrir un chat. (1)

nourrir /nu.ʁiʁ/ transitif 2e groupe (conjugaison)

  1. Sustenter, servir d’aliment.
    • Les aliments propres à nourrir l’homme.
    • Cette fertile région produit tout ce qui est nécessaire pour nourrir hommes et animaux.
    • (Absolument)Le pain nourrit beaucoup. — Certaines viandes nourrissent trop.
  2. (Par analogie) (Jardinage) Donner des engrais, engraisser, fumer.
    • Cet arbre n’a pas de quoi se nourrir dans ce sol peu fertile.
  3. Élever un nouveau-né en l’allaitant.
    • Mounira était malade depuis quelques jours. Elle devait renoncer à nourrir son bébé. Gasbieha demandait anxieusement à son amie d’enfance de chercher une nourrice. (Out-el-Kouloub, Zaheira, dans « Trois contes de l’Amour et de la Mort », 1940)
  4. Entretenir d’aliments.
    • Petite et misérable gargote de la rue Sainte-Geneviève où je me nourrissais jadis si mal que j’en ai, quand j’y pense, encore faim, je ne vous oublie pas […]. (Francis Carco, Maman Petitdoigt, 1920)
    • Les enfants sont obligés de nourrir leur père et leur mère dans le besoin.
    • Je lui donne tant par an pour me loger et pour me nourrir.
    • On est bien nourri, on est mal nourri dans cette pension, dans cet hôtel.
    • Les oiseaux de proie se nourrissent de chair.
  5. (Figuré) Instruire, élever.
    • Ce jeune homme a été nourri dans l’amour de la vertu, dans la haine du vice.
  6. (Figuré) Approvisionner de vivres.
    • La Sicile nourrissait la Rome antique.
  7. (Figuré) Procurer un revenu, une rente.
    • Cette terre le nourrit, lui et toute sa famille. - Ce métier ne nourrit pas son homme.
  8. (Quelquefois) (Vieilli) Produire, porter, renfermer.
    • L’Afrique nourrit beaucoup d’animaux féroces.
    • Cette terre nourrit une race d’hommes forts et courageux.
  9. (Figuré) Donner un aliment.
    • Nourrir son imagination de chimères. - Il se nourrit d’idées tristes.
  10. (Figuré) Entretenir, faire subsister, faire durer.
    • Votre silence peut confirmer des doutes que je nourris depuis longtemps. (Alfred de Musset, Le Chandelier, 1835, acte I, scène 1)
    • Nourrir en soi une illusion.
    • Nourrir dans son âme une passion malheureuse, un amour sans espérance, des souvenirs pleins de charmes.
    • Nourrir une base de données.
  11. Entretenir, faire profiter de certaines choses.
    • La bonne terre nourrit les plantes, les arbres. - Mettre du fumier au pied d’un arbre pour le nourrir.
    • Le bois nourrit le feu.
    • (Figuré)Nourrir un dossier d’éléments constitutifs. - Les services mutuels nourrissent l’amitié.
    • (Figuré)L’étude, la lecture, la conversation des hommes éclairés nourrit l’esprit.
  12. (Musique) (Figuré) Faire que les sons soient pleins et les soutenir pendant leur durée.

Dérivés[modifier | modifier le wikitexte]

Apparentés étymologiques[modifier | modifier le wikitexte]

Expressions[modifier | modifier le wikitexte]

Les enfants ne sont pas nourris dans cette pension, dans ce collège. - Les domestiques ne sont pas nourris dans cette maison.

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Prononciation[modifier | modifier le wikitexte]

Paronymes[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]