noyer

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

(Nom commun) (1487) Du latin nucarius (« noyer (arbre), amandier »), de nux, « noix ». (Vers 1150) noier.
(Verbe) Du latin necare (« tuer (sans effusion de sang) ») qui a pris le sens spécialisé de « tuer par immersion ». (1100) neier. Le sens de « recouvrir d’eau » apparaît en 1500 ; celui de « faire absorber dans un ensemble vaste ou confus » au XVIIe siècle. La forme pronominal apparaît en 1774.

Nom commun[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
noyer noyers
/nwa.je/
Feuillage et fruit du noyer
Le noyer commun, chaton mâle.
Le noyer commun, fleurs femelles.
Le noyer commun, fruits (noix).

noyer /nwa.je/ masculin

  1. (Botanique) Genre de grands arbres à feuilles caduques alternes imparipennées, aux petites fleurs femelles verdâtres réunies par deux à quatre et donnant des noix (drupes indéhiscentes).
    • Planter des noyers.
    • Une allée de noyers.
    • Battre un noyer pour en faire tomber les noix.
    • Bois, racine de noyer.
    • Une commode en bois de noyer.
  2. (Par extension) Le bois du noyer.
    • Une table de noyer, un lit de noyer ou en noyer.

Apparentés étymologiques[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Hyperonymes[modifier | modifier le wikitexte]

Hyponymes[modifier | modifier le wikitexte]

(exemple)

Verbe[modifier | modifier le wikitexte]

noyer /nwa.je/ transitif 1er groupe (conjugaison)

  1. Asphyxier par immersion.
    • J’avais l'impression de me noyer et une angoisse terrible, celle de la mort elle-même m’étreignit. (Henri Alleg, La Question, 1957)
    • Noyer un homme, un chien.
    • Il le jeta dans l’eau et le noya.
    • Il s’est noyé dans la rivière.
    • Les mouches se noient dans le lait.
  2. Inonder, recouvrir d’eau.
    • Les pluies ont noyé la campagne.
    • Le déluge noya toute la Terre.
    • Les écluses qu’on lâcha noyèrent deux lieues de pays.
  3. Faire disparaître dans la masse.
    • […] des hommes mûrs pleuraient à la vue du drapeau étoilé soutenu par tout le corps de ballet noyé sous les clartés des projecteurs. (H. G. Wells, La Guerre dans les Airs, 1908, traduit par Henry-D. Davray & B. Kozakiewicz, Mercure de France, 1921, page 213)
    • Noyer un clou : Enfoncer la tête d’un clou dans la masse du bois.
  4. Faire absorber et disparaître dans un ensemble vaste ou confus.
    • Noyer les couleurs, les détails, les contours.

se noyer pronominal

  1. Se suicider en se jetant à l’eau.
    • Dans un accès de désespoir, il alla se noyer.

Synonymes[modifier | modifier le wikitexte]

Apparentés étymologiques[modifier | modifier le wikitexte]

Expressions[modifier | modifier le wikitexte]

  • C’est un homme qui se noie : Se dit d’un homme qui se ruine, qui se perd
    Il se raccroche à tout comme un homme qui se noie.
  • Des yeux noyés de larmes : Des yeux pleins de larmes
  • il se noierait dans un verre d’eau : Il est embarrassé dans les plus petites choses, il n’arrive pas à sortir des moindres difficultés
  • Noyé d’ombre : Plongé dans l’ombre
  • noyer dans le sang
  • noyer le poisson : Fatiguer un poisson pris à la ligne, avant de le tirer de l’eau. (Figuré) Ne pas aborder un thème tabou ou un sujet difficile, le dissimuler sous un monceau de détails
  • Noyer les poudres : Introduire de l’eau dans une poudrière, dans la soute aux poudres, etc., pour mettre la poudre hors d’état de servir
  • Noyer sa pensée dans un déluge de mots, de paroles : L’exprimer avec diffusion, l’affaiblir en prodiguant inutilement les mots
    Il y a dans cet ouvrage des traits ingénieux, des idées intéressantes ; mais tout cela est noyé dans une mer, dans un déluge de phrases.
  • Noyer sa raison dans le vin : Perdre la raison à force de boire
  • Noyer son chagrin dans le vin : Boire pour oublier son chagrin
  • Noyer son vin d’eau : Mettre trop d’eau dans son vin
  • qui veut noyer son chien l’accuse de la rage : On trouve aisément un prétexte quand on veut quereller ou perdre quelqu’un
  • Se noyer dans les explications, dans les détails : Oublier l’essentiel

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Prononciation[modifier | modifier le wikitexte]

Voir aussi[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]