nudité

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

Du latin nuditas, dérivé de nudus.

Nom commun[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
nudité nudités
/ny.di.te/

nudité /ny.di.te/ féminin

  1. État d’une personne qui est nue.
    • Mais leur nudité ne choquait personne, car elles n’en eussent pas ainsi exposé tous les détails au soleil, si l’un d’eux se fût signalé par le moindre défaut qui prêtât aux railleries des femmes mariées. (Pierre Louÿs, Aphrodite, 1896)
    • La nudité est la tenue la moins gênante lors d’un rapport sexuel.
    • Jamais le roi, en France, ne fait l’aveu de sa nudité. (Jean-Michel Apathie, http://blog.rtl.fr/aphatie/20100511/rigueur-or-not-rigueur-11-05.html)
  2. État de ce qui n’est pas recouvert, en parlant des choses.
    • […] il ne demeura plus que la route, la britchka, les trois chevaux […], Sélifane, Tchitchikov, la vaste nudité des champs. (Nicolas Gogol ; Les âmes mortes, 1842 ; traduction de Henri Mongault -1949)
  3. (Figuré) Se dit en parlant d’un style sec, sans couleur, sans agrément.
  4. (Peinture) (Surtout au pluriel) Figure nue.
    • Les bons moines de Châalis auraient voulu supprimer quelques nudités trop voyantes du "style Médicis". (Gérard de Nerval, Les Filles du feu, Angélique, 1854)
    • […] je lis avec effarement, à plusieurs encoignures, des affiches enluminées […]. « Engagez-vous dans l’armée coloniale! » s’écrie l’autre, toute enluminée de perroquets, toute rehaussée de nudités affriolantes. (Ludovic Naudeau, La France se regarde. Le problème de la natalité, 1931)

Apparentés étymologiques[modifier | modifier le wikitexte]

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Voir aussi[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]