obéissance

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

→ voir obéir

Nom commun[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
obéissance obéissances
/ɔ.be.i.sɑ̃s/

obéissance /ɔ.be.i.sɑ̃s/ féminin

  1. Action de celui, de celle, qui obéit.
    • Franz fit un signe de tête indiquant qu’il se rendait à l’invitation générale plutôt par obéissance pour les ordres de l’honorable société que dans l’espoir de réussir. (Alexandre Dumas, Othon l’archer, 1839)
  2. Disposition à obéir, habitude d’obéir, soumission d’esprit aux ordres des supérieurs.
    • Mais ne savais-je pas bien que les tyrans de tout genre allaient reprendre espoir dans ces jours de malheur où l’obéissance passive était restaurée ? (Alain, Souvenirs de guerre, Hartmann, 1937)
    • Peut-être parce que, depuis le XIe siècle, la seule théorie politique de l'islam a été celle de l’obéissance passive à toute autorité de facto, le gouvernement par consentement reste un concept inconnu : l'autocratie a été la véritable et, pour l'essentiel, l'unique expérience. (P.J. Vatikiotis, L'Islam et l'État, 1987, traduction de Odette Guitard, 1992, p.38)
  3. (Parfois) Domination, autorité.
    • Il a réduit, il a rangé cette province sous son obéissance.

Expressions[modifier | modifier le wikicode]

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Prononciation[modifier | modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]