odeur

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

Du latin odor.

Nom commun[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
odeur odeurs
/o.dœʁ/

odeur /o.dœʁ/ féminin

  1. Sensation que produisent sur l’odorat les émanations des corps.
    • Tout à coup elle s’arrêta dans l’escalier : une suave odeur de fricot venait de saisir son odorat. (Alphonse Karr, Voyage autour de mon jardin, 1857)
    • […], et quand elle rentrait dans la chambre surchauffée du poêle où se mariaient des odeurs complexes de tourteaux broyés et de racines cuites pour le lécher des vaches, Finaud la regardait d’un œil mi-interrogateur, mi-narquois, […]. (Louis Pergaud, Le retour, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
    • Des porches cintrés s’exhale parfois une odeur enivrante; […], et l’on surprend souvent dans l’air, le puissant arôme des distillations qui s’opèrent. (Ludovic Naudeau, La France se regarde. Le problème de la natalité -1931)
    • A mesure que le rhum vieillit, il se colore, se brunit ; il prend, avec une odeur piquante, une saveur acre & desséchante, dont la nuance empyreumatique huileuse fait dire, à ceux qui n’y sont point accoutumés, que cette liqueur sent le vieux cuir. (Fourcroy & Vauquelin, Encyclopédie méthodique: Chimie et métallurgie, V.6, p.51, 1815)
    • Un souffle de parfum qu’elle porte, une odeur d’encens et de fleurs, vient à moi, et à ce parfum qui la désigne comme un vrai nom, je la reconnais : […]. (Henri Barbusse, L’Enfer, 1908)
    • Il n’y avait plus d’air dans la cour, rien que des odeurs. C’est celle du chou-fleur qui l’emporte facilement sur toutes les autres. (Louis-Ferdinand Céline, Voyage au bout de la nuit, 1932)
    • Moi aussi, les soirs trop chauds m’ont terrassée ; moi aussi, l’odeur musquée des foins, les roulades du rossignol m’ont livré à la folie, à la faute. (Jean Rogissart, Hurtebise aux Griottes, 1954, p.10)
  2. (Plus rare) Parfum ; cosmétique parfumé.
    • Elle achetait les onguents, des pots de fard, des crayons, qui traînaient sur tous les meubles, avec des houppettes de poudre de riz et des flacons d’odeur. Ses journées, elle les passait, devant sa glace, à se maquiller, à se contempler, […]. (Octave Mirbeau, La tête coupée,)
  3. (Au pluriel) Parfums ; toutes sortes de bonnes senteurs.
    • Enfin, comme à dessein de le rendre plus complexe, des odeurs de caroube, de denrées coloniales, de goudron, d'air marin arrivaient puissamment du port et se mêlaient à celles qui montaient des pavés et des caves. (Francis Carco, Brumes, Albin Michel, 1935, p.42)

Synonymes[modifier | modifier le wikitexte]

Dérivés[modifier | modifier le wikitexte]

Expressions[modifier | modifier le wikitexte]

Au commencement de 1821, les journaux annoncèrent la mort de M. Myriel, évêque de Digne, «surnommé monseigneur Bienvenu», et trépassé en odeur de sainteté à l’âge de quatre-vingt-deux ans. (Victor Hugo, Les Misérables, I, 5, 4 ; 1862)

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Hyponymes[modifier | modifier le wikitexte]

Prononciation[modifier | modifier le wikitexte]

Anagrammes[modifier | modifier le wikitexte]

Voir aussi[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]

Néerlandais[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun[modifier | modifier le wikitexte]

odeur /Prononciation ?/

  1. Parfum.

Synonymes[modifier | modifier le wikitexte]