opinion publique

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

→ voir opinion et public.

Locution nominale[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
opinion publique
/ɔ.pi.njɔ̃ py.blik/
opinions publiques
/ɔ.pi.njɔ̃ py.blik/

opinion publique /ɔ.pi.njɔ̃ py.blik/ féminin

  1. (Politique) Avis d’un peuple sur la façon dont le gouvernement dirige l’État, ou plus simplement sur quelque chose, sur quelqu’un.
    • Ils s’appliquèrent sur-tout à s’emparer de l’opinion publique ; ils avaient eu soin de faire remettre entre les mains de Rolland des sommes énormes pour la façonner à leur gré. (Maximilien de Robespierre, Discours contre Brissot & les girondins, 10 avril 1793)
    • On abuse donc l’opinion publique en lui présentant comme un fait sensible ce qui n’est que le vœu de quelques âmes généreuses, ou le rêve de quelques esprits systématiques. (Anonyme, Des intérêts en politique. - M. Canning et M. de Metternich, Revue des Deux Mondes, 1829, tome 1)
    • Ne désespérons cependant pas de voir un jour le parlement, dans un élan collectif de patriotisme, oser braver certaines tendances funestes, chères à une partie de l’opinion publique, et de risquer même le danger d'une impopularité passagère, pour assurer le bien du peuple malgré lui. (Ludovic Naudeau, La France se regarde. Le problème de la natalité -1931)
    • Pour agir sur l’opinion publique et sur le roi, ces mêmes marchands firent répandre un factum antisémite. (Léon Berman, Histoire des Juifs de France des origines à nos jours, 1937)
    • Bien que le contrat ne fût pas de premier ordre puisque nous cédions des réalités contre des espérances, l’opinion publique l’accueillit avec joie. (Joseph Caillaux, Mes Mémoires, I, Ma jeunesse orgueilleuse, 1942)
    • À mesure que les jours passaient, l’espoir que l’opinion publique alertée réussirait à m’arracher à leurs griffes grandissait en moi, […]. (Henri Alleg, La Question, 1957)

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]