orthodoxie

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

Du grec ancien ὀρθός, orthos (« droit », « juste », « correct ») et δόξα, doxa (« voie », « route », « opinion »), donc littéralement, l’ « opinion correcte ».

Nom commun[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
orthodoxie orthodoxies
/ɔʁ.tɔ.dɔk.si/

orthodoxie /ɔʁ.tɔ.dɔk.si/ féminin

  1. Caractère de ce qui est orthodoxe.
    • […] : c'est ce qui les a portés à négliger ce qu'on pourrait appeler la philosophie hétérodoxe de la Chine, avec d'autant plus de raison que l'orthodoxie y est philosophique, plutôt que religieuse. (Jean-Jacques Ampère, La Chine et les travaux d'Abel Rémusat, Revue des Deux Mondes, 1832, tome 8)
    • Les gens qui se piquaient d’orthodoxie marxiste n'ont voulu ajouter rien d'essen­tiel à ce qu'avait écrit leur maître […]. (Georges Sorel, Réflexions sur la violence, Chap.V, La grève générale politique, 1908, p.246)
    • Du moment que la révolution triomphe, et s'instaure, et s'établit, l'art court un terrible danger, un danger presque aussi grand que celui que lui font courir les pires oppressions des fascismes: celui d'une orthodoxie. L'art qui se soumet à une orthodoxie, fût-elle celle de la plus saine des doctrines, est perdu. Il sombre dans le conformisme. (André Gide, Retour de l’U.R.S.S., 1936)
    • À ce titre, il était de l'intérêt de l'« establishment » religieux de promouvoir et de défendre l’orthodoxie religieuse, l'éducation formaliste et un traditionalisme rigide sous prétexte de sauvegarder le caractère islamique de la communauté. (P.J. Vatikiotis, L'Islam et l'État, 1987, traduction de Odette Guitard, 1992, p.122)
  2. Une des trois grandes confessions du christianisme.

Hyperonymes[modifier | modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]