péremptoire

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

Du latin peremptorius (« définitif »).

Adjectif[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
péremptoire péremptoires
/pe.ʁɑ̃p.twaʁ/

péremptoire /pe.ʁɑ̃p.twaʁ/ masculin et féminin identiques

  1. (Justice) Qui consiste dans la seule allégation de la péremption.
  2. (Courant) Qui est décisif ; contre quoi il n’y a rien à alléguer ou à répliquer.
    • On ne sait trop pourquoi Hulot a voulu contester l'existence du premier, qui semble pourtant établie d'une manière péremptoire par l'histoire. (François-Xavier Masson, Annales ardennaises, ou Histoire des lieux qui forment le département des Ardennes et des contrées voisines, Mézières : imprimerie Lelaurin, 1861, p.578)
    • « Monsieur le maréchal, continua Capestang, vous voulez faire de moi un assassin à gages. Et cela demande une réponse péremptoire. La voici ! » Et, à toute volée, il jeta son gant comme un soufflet. (Michel Zévaco, Le Capitan, 1906)
  3. Qui affirme ses opinions sans autres considérations, sans réplique possible.
    • Le ton péremptoire et l'expression allusive me glacèrent. J'eus le pressentiment d'une discussion immédiate et violente. (Jean Rogissart, Hurtebise aux Griottes, 1954, p.142)

Apparentés étymologiques[modifier | modifier le wikitexte]

Expressions[modifier | modifier le wikitexte]

Synonymes[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Nom commun[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
péremptoire péremptoires
/pe.ʁɑ̃p.twaʁ/

péremptoire /pe.ʁɑ̃p.twaʁ/ masculin et féminin identiques

  1. Action péremptoire, ce qui est péremptoire. [1].
    • C’est pareillement pour des raisons de discrétion visant à éviter le décisif, le catégorique, le péremptoire qu’on aura recours, dans le cas de certains rapports sociaux, à l’imparfait perspectif tenant lieu généralement d’un prétérit indéfini estimé trop conclusif. (Gustave Guillaume, Leçon de linguistique, Presses Universitaires de Lille, Volume 8, page 217, 1990)

Références[modifier | modifier le wikitexte]