pallier

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

(Siècle à préciser) Du latin palliare, de pallium (« manteau »), d’où « couvrir d’un manteau ».

Verbe[modifier | modifier le wikicode]

pallier /pal.je/ transitif 1er groupe (conjugaison)

  1. (Vieilli) Déguiser une chose négative, l’excuser en présentant seulement le bon côté des choses.
    • On avait cherché, dès le principe, à pallier la désertion des 190 000 soldats que les actes du gouvernement provisoire firent rentrer dans leurs foyers. (Louis Nicolas Davout, Les cent jours (Souvenirs du Maréchal Prince d’Eckmühl), 1815)
    • Son ton paternel palliait si bien son courroux intérieur qu’elle se sentit en sûreté (Jane Austen, Catherine Morland, Chapitre XXIV, 1818, Trad. Félix Fénéon en 1898)
  2. Remédier à une situation négative, résoudre un problème.
    • Le miel pourrait pallier la résistance aux antibiotiques (Sciences et Avenir hors-série 175: la vie extraordinaire des abeilles, 20 juin 2013)
    • Le plan d’action d’urgence présenté vendredi doit pallier l’absence de législation cantonale sur le stationnement et le transit des gens du voyage. (Article sur Bluewin.ch, Gens du voyage : procédure urgente en cas d’occupation illicite, 21 juin 2013)
  3. Ajouter quelque chose pour compléter, remédier à un manque.
    • Pallier le déficit.
    • Autour d’eux sont éparpillés sacs, coffres et outils, ainsi que deux lampes halogènes portatives qui pallient l’éclairage blafard fourni par les vitraux colorés. (Patrick Senécal, Hell.com, Éditions Alire, Québec, 2009, p. 003.)
  4. (Médecine) Ne guérir qu’en apparence.
    • Les moyens employés pour remédier au mauvais état de ses affaires n’ont point guéri le mal ; ils n’ont fait que le pallier (citation tirée du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition)
Note[modifier | modifier le wikicode]
Pallier est un verbe transitif direct, qui ne devrait pas être suivi par la préposition à, ce que rappelle l’Académie française. L’usage comme verbe transitif indirect existe cependant. Voir aussi à ce sujet cette capsule de l’Office québécois de la langue française.
  • Il avait à cœur d’énerver la grève, de pallier à la suspension du travail, et, surtout de rassurer la bourgeoisie que terrassait la panique des grands jours. (Émile Pataud et Émile Pouget, Comment nous ferons la révolution, Chapitre 6, 1909)
  • Est-ce le meilleur moyen de pallier à la pauvreté dans le monde ? (Bernard Nadoulek cité par Liliane Charrier dans l’article Microcrédit : un outil à double tranchant de TV5 Monde, le 20 juin 2013)

Apparentés étymologiques[modifier | modifier le wikicode]

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Prononciation[modifier | modifier le wikicode]

Homophones[modifier | modifier le wikicode]

Anagrammes[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]