parbleu

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

Altération de par Dieu, où bleu est substitué pour contourner le blasphème.

Interjection[modifier | modifier le wikitexte]

Invariable
parbleu
/paʁ.blø/

parbleu /paʁ.blø/

  1. (Vieilli) Sorte de juron.
    • — On les condamne donc à mort ceux qui vont proclamant des vérités,
      — Tiens!... Parbleu!... Il ne manquerait plus qu'on les nommât ministres ou archevêques... ou qu'on leur donnât la croix de la Légion d’honneur!... Ah! çà!... D'où venez-vous?.
      (Octave Mirbeau, La vache tachetée,)
    • Les Chasseurs n'étaient peut-être pas non plus étrangers à cette manigance. Parbleu, en se débarrassant d'un concurrent, ils profitaient de son gibier. (Jean Rogissart, Passantes d'Octobre, 1958)
    • Je déteste les Allemands, parbleu, mais sans conviction. (Jean-Paul Sartre, Les Mots, 1964, I)

Apparentés étymologiques[modifier | modifier le wikitexte]

→ voir sacrebleu#Apparentés étymologiques

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]