patrie

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

Du latin patria (« terre des aïeux ») dérivé de pater (« père »).

Nom commun[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
patrie patries
/pa.tʁi/

patrie /pa.tʁi/ féminin

  1. La terre des ancêtres, le pays où l’on est né, la nation dont on fait partie, la société politique dont on est membre.
    • On croit mourir pour la patrie, et on crève pour des combines de mercantis, prompts à engraisser, à travers tous les charniers, leurs dividendes. (Victor Margueritte ; Debout les vivants! - 1932)
    • …ce qui nous répugne c’est l’idée de Patrie qui est vraiment le concept le plus bestial, le moins philosophique dans lequel on essaie de faire entrer notre esprit. (Louis Aragon, La Révolution d’abord et toujours, 1921)
    • […] le comte d'Artois, le prince de Condé, et les Polignac sortaient de France pour aller demander à l'étranger non-seulement un asile, mais des secours contre la révolution. C'était les premiers de émigrés qui bientôt vont allumer la guerre civile dans leur patrie et former contre elle une coalition européenne. (Alfred Barbou, Les trois Républiques françaises, 1879)
  2. (En particulier) La province, la ville où l’on est né.
    • …, combien de camisards entêtés dans leur foi, combien de magnarelles diligentes n'ont pas vécu ici sans prévoir cette mort prochaine de leur petite patrie! (Ludovic Naudeau, La France se regarde. Le problème de la natalité -1931)
  3. (Par extension) Le climat, la contrée propre à certains animaux, ou même à certains végétaux.
    • […] ; le singe, le tigre, le lion éloignés de leur patrie et enfermés dans nos ménageries ne tardent pas à tomber dans un état de décrépitude complet et sont presque toujours enlevés par la phthisie. (J. Déhès, Essai sur l’amélioration des races chevalines de la France, 1868)
    • La patrie des palmiers. —— La Laponie est la patrie du renne.
  4. (Figuré) Lieu où une chose, une science, une idée, un art, etc. trouve les conditions particulièrement favorable à son développement.
    • Athènes fut la patrie de la philosophie.

Synonymes[modifier | modifier le wikitexte]

Dérivés[modifier | modifier le wikitexte]

Apparentés étymologiques[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Prononciation[modifier | modifier le wikitexte]

Anagrammes[modifier | modifier le wikitexte]

Voir aussi[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]

Roumain[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

Du latin patria.

Nom commun[modifier | modifier le wikitexte]

féminin Singulier Pluriel
cas non articulé articulé non articulé articulé
Nominatif
Accusatif
patrie patria patrii patriile
Datif
Génitif
patrii patriei patrii patriilor
Vocatif patrio patriilor

patrie /ˈpa.tri.e/ féminin

  1. patrie.