peine

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi : peiné

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

Du latin poena (« peine, punition »).
Du latin paene (« presque », « à peu près ») pour l'adverbe « à peine ».

Nom commun[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
peine peines
/pɛn/

peine /pɛn/ féminin

  1. Punition, sanction ou châtiment infligé(e) pour une faute commise, pour un acte jugé répréhensible ou coupable.
    1. (Droit) Punition pour une infraction à la loi et prononcée par un jugement.
      • Les peines ne sont pas faites pour tourmenter les coupables, mais pour prévenir le crime par la crainte de les encourir. (Robespierre, Discours sur la peine de mort, le 30 mai 1791 au sein de l’Assemblée constituante.)
      • Si cette peine, compliquée des aggravations successives pour les tentatives d’évasion, ne finissait pas par être une sorte d’attentat du plus fort sur le plus faible, un crime de la société sur l’individu, un crime qui recommençait tous les jours, un crime qui durait dix-neuf ans. (Victor Hugo, Les Misérables, Tome I - Fantine, Livre deuxième - La chute)
      • La Révolution abolit la peine du pilori que, quelques années plus tard, le Code pénal remplaça par celle de l’exposition. Elle-même fut abolie en 1848. (Le pilori des Halles, dans Hippocrate revue d'humanisme médical, janvier 1949, n° 1, p.32)
    2. (Religion) Sanction de l’Église pour une faute morale.
      • Les jours de jeun sont comptés. [...] Ceux qui, pouvant supporter l'abstinence, la rompront, auront pour peine expiatoire la nourriture d’un pauvre. (F.F. Brunet, Parallèle des religions, Troisième partie - Le Mahométisme, 1792)
    3. (Religion) Châtiment après la mort pour expier ses péchés et ses fautes durant sa vie terrestre.
      • Aussitôt après la mort, [les âmes] des méchants ne subissent pas encore les mêmes peines qu’elles souffriront après le jugement (R.P. Mauduit, Dissertations sur l’Apocalypse, Dissertation X)
  2. Souffrance physique ou morale, sentiment de quelque mal dans le corps ou dans l’esprit.
    1. Douleur, affliction, chagrin, déplaisir.
      • Vous comprenez que de si sensibles obligations et une si longue habitude font souffir une cruelle peine, quand il est question de se séparer pour jamais. (marquise de Sévigné, Lettre de madame de Sévigné, au comte de Bussy-Rabutin, Lettre LXXXVII, 2 septembre 1687)
      • Les dernières nouvelles que j’ai reçues me mettent fort en peine.
    2. Inquiétude d’esprit ; tracas ; contrariété.
    3. Souci, embarras.
  3. Difficulté, empêchement.
    1. Travail, fatigue, effort qui coûte.
      • Travaillez, prenez de la peine : c’est le fonds qui manque le moins. (Jean de La Fontaine, Le laboureur et ses enfants, Fables, Livre V, 9)
      • En raison du changement d’heure, survenu la même nuit, la déposante hésitait : elle avait, en se mettant au lit, retardé sa pendule pour s’épargner la peine d’y penser le lendemain, […]. (Francis Carco, L’Homme de Minuit, 1938)
      • L’entaille n’était pas assez profonde. Je dus me replacer sur le dos et reprendre la besogne, ce qui me coûta beaucoup de peine. (Émile Zola, La mort d’Olivier Bécaille, 1884)
      • Sa peine n’a pas été inutile, n’a pas été infructueuse.
    2. Difficultés et obstacles que l’on trouve à quelque chose.
      • Il aura bien de la peine à gagner ce procès.
      • Je voudrais vous épargner cette peine.
    3. Répugnance d’esprit qu’on a à dire ou à faire quelque chose.
      • J’ai de la peine, j’ai peine à lui annoncer une si fâcheuse nouvelle.
  4. Salaire d'un artisan.

Dérivés[modifier | modifier le wikitexte]

Expressions[modifier | modifier le wikitexte]

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions à trier[modifier | modifier le wikitexte]

Forme de verbe[modifier | modifier le wikitexte]

Conjugaison du verbe peiner
Indicatif Présent je peine
il peine
Imparfait
Passé simple
Futur simple
Subjonctif Présent que je peine
qu’il peine
Imparfait
Impératif Présent (2e personne du singulier)
peine

peine /pɛn/

  1. Première personne du singulier du présent de l’indicatif de peiner.
  2. Troisième personne du singulier du présent de l’indicatif de peiner.
  3. Première personne du singulier du présent du subjonctif de peiner.
  4. Troisième personne du singulier du présent du subjonctif de peiner.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif de peiner.

Prononciation[modifier | modifier le wikitexte]

Homophones[modifier | modifier le wikitexte]

Paronymes[modifier | modifier le wikitexte]

Anagrammes[modifier | modifier le wikitexte]

Voir aussi[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]

Espagnol[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

Du latin.

Nom commun[modifier | modifier le wikitexte]

peine [Prononciation ?] masculin

  1. Peigne.