peiner

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

Dénominal de peine et -er.

Verbe[modifier | modifier le wikitexte]

peiner /pe.ne/ ou /pɛ.ne/ transitif 1er groupe (conjugaison)

  1. Faire de la peine, causer du chagrin, de l’inquiétude, affliger.
    • Cette nouvelle m’a beaucoup peiné.
    • Votre situation me peine extrêmement.

peiner intransitif

  1. Faire des efforts pour, se fatiguer à.
    • Lui qui, d'habitude, d'une plume sûre, attaquait méthodiquement le papier, s'exténuait sur ses phrases. Il peinait, raturait, repoussait soudain une feuille avec violence […]. (Victor Méric, Les compagnons de l'Escopette, 1930, p.54)
    • On peine beaucoup à marcher dans ces chemins raboteux.
    • Il a beaucoup peiné sur ce travail.
    • On peine à suivre cet orateur diffus.
    • (Impersonnel) Il me peine de vous voir faire cette besogne.
  2. (Par extension) Être chargé d’un poids trop lourd.
    • Cette poutre, cette solive peine beaucoup, peine trop.

Synonymes[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Prononciation[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]