peinture

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi Voir aussi : peinturé

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

Du latin populaire *pinctura, altération du latin classique pictura « ouvrage peint, tableau », d’après pingĕre « peindre ».

Nom commun[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
peinture peintures
/pɛ̃.tyʁ/

peinture /pɛ̃.tyʁ/ féminin

  1. (Peinture) L’art de peindre, le métier de peindre.
    • La peinture de la Renaissance italienne — La peinture de genre.
  2. Ouvrage du peintre ; tableau.
    • […], il fit une seconde halte pour lire ces mots : À la Belle-Étoile, écrits en légende sous une peinture qui représentait le simulacre le plus flatteur pour un voyageur affamé : c’était une volaille rôtissant au milieu d’un ciel noir, […]. (Alexandre Dumas , La Reine Margot, C. Lévy, 1886)
    • […] l'homme était exquis. Il bibelotait. Il fréquentait la salle Drouot, y achetait du mobilier, de la peinture, des livres rares […]. (Francis Carco, Images cachées, 1929)
    • […], et une peinture sous verre, fixée sur la façade, représentait une femme appétissante aux yeux noirs qui, frileusement, s'emmitouflait de fourrures. (Francis Carco, L'Homme de Minuit, 1938)
    • Cette peinture, tante Grédel, représente deux amoureux qui s’aiment plus qu’on ne peut dire : Joseph Bertha et Catherine Bauer ; Joseph offre un bouquet de roses à son amoureuse, qui étend la main pour le prendre. (Erckmann-Chatrian, Histoire d’un conscrit de 1813, J. Hetzel, 1864)
  3. (Figuré) Description vive et naturelle.
    • Cet auteur excelle dans la peinture des caractères, des passions, des mœurs, des faiblesses du cœur humain, des objets, des scènes de la nature.
    • Il en a fait une peinture si vive qu’on croit voir la chose elle-même. — Il a mal réussi dans la peinture qu’il en a faite.
    • On voit éclater dans ces vives peintures tout ce que la passion a de plus animé.
  4. (Figuré) Transposition représentative.
    • Il eut tort de citer le mot de Voltaire, qui est beaucoup trop décisif et immodéré : « L’écriture est la peinture de la voix ; plus elle est ressemblante, meilleure elle est », et qui conduirait à l’orthographe individuelle, […]. (Émile Faguet, Simplification simple de l’orthographe, 1905)
  5. Substance pigmentée appliquée en couche à l’aide d’un pinceau, d’un rouleau ou par projection sur une surface à colorer ou à protéger.
    • Faites attention à ne pas vous frotter à ce mur, la peinture en est toute fraîche, la peinture n’est pas sèche. — La peinture est écaillée.

Synonymes[modifier | modifier le wikicode]

Œuvre du peintre :

Substance colorée :

Dérivés[modifier | modifier le wikicode]

Expressions[modifier | modifier le wikicode]

Apparentés étymologiques[modifier | modifier le wikicode]

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier | modifier le wikicode]

Hyperonymes[modifier | modifier le wikicode]

Hyponymes[modifier | modifier le wikicode]

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Forme de verbe[modifier | modifier le wikicode]

Conjugaison du verbe peinturer
Indicatif Présent je peinture
il/elle/on peinture
Imparfait
Passé simple
Futur simple
Subjonctif Présent que je peinture
qu’il/elle/on peinture
Imparfait
Impératif Présent (2e personne du singulier)
peinture

peinture /pɛ̃.tyʁ/

  1. Première personne du singulier du présent de l’indicatif de peinturer.
  2. Troisième personne du singulier du présent de l’indicatif de peinturer.
  3. Première personne du singulier du présent du subjonctif de peinturer.
  4. Troisième personne du singulier du présent du subjonctif de peinturer.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif de peinturer.

Prononciation[modifier | modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]