perdition

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

Du latin perditio (« ruine »).

Nom commun[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
perdition perditions
/pɛʁ.di.sjɔ̃/

perdition /pɛʁ.di.sjɔ̃/ féminin

  1. (Vieilli) (Familier) Dégât, dissipation.
    • Tout son bien s’en va en perdition.
  2. (Marine) (Aéronautique) Détresse ; danger de périr.
    • Vaisseau en perdition.
  3. (Religion) État d’une personne qui perd son âme.
    • Le triumvirat déclenche contre lui de nouvelles polémiques, bientôt frénétiques, dans lesquelles l’argumentation fait place à une scolastique forgée pour les besoins de la cause et oppose sans fin le léninisme au trotskisme, comme la vérité révélée à l’hérésie, le mal au bien, le salut à la perdition. (Victor Serge, Portrait de Staline, 1940)
  4. Perte, ruine morale.
    • […] tes intentions étaient pures, puisque tu as cru par là pouvoir arrêter ton frère égaré dans la carrière de la perdition où le précipitait sa folie. (Walter Scott, Ivanhoé, traduction de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)

Expressions[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions manquantes. (Ajouter)

Références[modifier | modifier le wikitexte]

Anglais[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

Du latin perditio (« ruine »).

Nom commun[modifier | modifier le wikitexte]

Indénombrable
perdition
/pə.ˈdɪʃ.ən/

perdition /pə.ˈdɪʃ.ən/

  1. (Religion) (Indénombrable) Perdition.

Voir aussi[modifier | modifier le wikitexte]