piqûre

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi Voir aussi : piqure

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

(1380) De piquer avec le suffixe -ure, le û étant utilisé pour éviter la prononciation /pi.kʁə/.

Nom commun[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
piqûre piqûres
/pi.kyʁ/

piqûre /pi.kyʁ/ féminin (orthographe traditionnelle)

  1. Petite blessure que fait une chose ou un animal qui pique.
    • Une piqûre d’épingle.
    • La piqûre d’une abeille, d’un scorpion.
    • Il y a des piqûres ou des morsures d’insectes (abeilles, guêpes, frelons, scorpions) qui donnent des réactions graves, avec des gonflements importants. Les chevaux réagissent souvent fortement. (Forse Bill, Meyer Christian, et al., Que faire sans vétérinaire, Cirad / CTA / Karthala, 2002, page 327)
  2. Piqûre anatomique : Blessure légère reçue en disséquant ou en faisant une opération chirurgicale, et qui produit souvent les accidents les plus graves et même la mort, par infection ou empoisonnement sanguin.
  3. (Médecine) Injection sous-cutanée intraveineuse ou intramusculaire d’un médicament à l’aide d’une seringue.
    • M. D…, à Jarville; paralysie de la paupière supérieure gauche. — Se rend à l’hôpital, où on lui fait des piqûres à la suite desquelles la paupière se soulève, mais l’œil gauche était dévié de 45° vers l’extérieur. (Émile Coué, La Maîtrise de Soi-même par l’autosuggestion consciente, 1922, éd. 1935, p. 41)
  4. Blessure que le maréchal fait accidentellement au pied d’un cheval qu’il ferre, en enfonçant un clou jusqu’au vif.
  5. Trous que font des insectes dans les fruits, le bois, les étoffes, le papier, etc.
    • Piqûre de vers.
    • Cette boiserie, cette robe est pleine de piqûres.
  6. Petites taches d’humidité sur le papier.
    • Ce livre, cette gravure a des piqûres.
  7. Coutures visibles, habituellement faites aujourd’hui à la machine, soit pour unir deux ou plusieurs étoffes mises l’une sur l’autre, soit pour orner certaines parties d’un vêtement.
    • La piqûre d’une jupe, d’une couverture, d’un matelas.
  8. (Figuré) Légère offense que l’on reçoit.
    • Il s’irritait à la moindre piqûre.

Variantes orthographiques[modifier | modifier le wikicode]

Dérivés[modifier | modifier le wikicode]

Apparentés étymologiques[modifier | modifier le wikicode]

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Traductions à trier[modifier | modifier le wikicode]

Prononciation[modifier | modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]