plomber

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

Dénominal de plomb → voir plumbare en latin.

Verbe[modifier | modifier le wikicode]

plomber /plɔ̃.be/ transitif 1er groupe (conjugaison)

  1. Mettre, attacher, appliquer du plomb à quelque chose, en quelque lieu.
    • Plomber des filets pour qu’ils descendent au fond de l’eau.
    • Plomber les faîtes, les arêtiers d’un toit couvert d’ardoise.
  2. (En particulier) (Vieilli) Vernir avec du plomb, en parlant de la vaisselle de terre.
  3. (En particulier) (Médecine) Remplir la cavité d’une dent cariée avec du plomb, un amalgame ou une autre substance métallique.
  4. Tirer un coup de feu sur quelqu’un ou quelque chose.
    • Il a plombé tous ses rivaux.
  5. (Administration) Appliquer un petit sceau de plomb sur des ballots, des caisses, etc., pour marquer qu’ils ont payé les droits, ou pour empêcher qu’ils ne soient ouverts.
    • Plomber des ballots, des caisses, etc.
    • Plomber un wagon.
    • Ces marchandises voyagent en wagon plombé.
  6. (Jardinage) Presser, battre, fouler des terres pour les affermir et afin qu’elles s’affaissent moins.
    • Il faut plomber les terres rapportées.
  7. (Familier) Infliger une maladie, en particulier sexuellement transmissible
  8. (Populaire)(Figuré) Alourdir.
    • Plomber l'ambiance.

plomber /plɔ̃.be/ intransitif 1er groupe (conjugaison)

  1. Être à la verticale ; surplomber.
    • Partout, en l’air, la voûte énorme et cambrée plombait, si basse que le bras levé d’un homme pouvait l’atteindre. (Joris-Karl Huysmans, La Cathédrale, Plon-Nourrit, 1915)

Dérivés[modifier | modifier le wikicode]

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]