plumer

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

→ voir plume.

Verbe[modifier | modifier le wikitexte]

plumer /ply.me/ transitif 1er groupe (conjugaison)

  1. Arracher les plumes d’un oiseau.
  2. (Figuré) (Familier) Dépouiller de son argent, en parlant d’une personne.
    • Il sait que tel convoi arrive à telle heure, de telle ou telle ville et, à la tête du type qui sort, il voit si le pigeon est bon à plumer ou non. (Francis Carco, Messieurs les vrais de vrai, 1927)
    • Jeannin était joueur et même tricheur, entraîné à cela par un autre ; et insensiblement ils se mirent à tenir tripot, entendez qu'ils attiraient des inconnus à la table de nuit ; on passait du tarot au baccara pendant que nous dormions, et les étrangers étaient plumés. (Alain, Souvenirs de guerre, p.79, Hartmann, 1937)
  3. (Québec) (Populaire) Éplucher.
    • J'ai plumé les patates pour le souper.


plumer /ply.me/ intransitif 1er groupe (conjugaison)

  1. (Argot) (Vieilli) Aller au plumard.
    • Comme il avait une poule dans la même boite où que j’grattais, il m’obligeait à partir avec elle le soir […], puis il s’barrait plumer avec une autre. C’est quelque chose, hein, comme affront ! (Francis Carco, Images cachées, 1929)
    • Dommage qu’on ne puisse aller plumer ensemble en sortant... Mais pas moyen de semer le gros. D’autant que, sans en avoir l’air, il est jaloux comme un tigre. (Victor Méric, Les compagnons de l’Escopette, 1930, p.79)

Expressions[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]