poussah

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

(1852) poussah, (1782) poussa, (1670) pussa ; du chinois 菩萨, púsà (« bodhisattva »), en référence en particulier aux statues du bodhisattva Meitraya qui le représentaient assis et très bedonnant, observées par les voyageurs et missionnaires européens.

Nom commun[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
poussah poussahs
/pu.sa/

poussah /pu.sa/ masculin

  1. Jouet d’enfant figurant un magot gros et court qui se balance, quand on le pousse, mais demeure en équilibre sur une base arrondie.
    • Au contraire on peut montrer, comme on verra plus loin, que si la surface S est sphérique et si G est suffisamment proche de I0, le poussah se redresse après qu’il ait été fortement incliné. Cet équilibre parait paradoxal car nous sommes habitués à des objets reposant sur un fond plat qui peuvent être facilement renversés. (Association des amis du musée scientifique du lycée Louis le Grand, « Mécanique du solide »)
  2. (Figuré) Homme ridiculement gros et court.
    • Les jeunes filles de quinze ans qui ressemblent à des poussahs trouvent quelquefois des maris parce que leur double surface donne l’illusion de la bigamie ; mais des amants, c’est une autre affaire : elles sont trop difficiles à enlever. (Pierre Louÿs, Les Aventures du roi Pausole, 1901)
    • En décidant de réduire les déficits par des hausses d’impôts plutôt que par la réduction des dépenses excessives de notre poussah étatique, il a creusé lui-même le piège où il est tombé, dans un climat de jacquerie fiscale. (Franz-Olivier Giesbert, éditorial De l’air! De l’air! dans Le Point, le 31 octobre 2013, n°2146, page 7)

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier | modifier le wikicode]

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]