préfet

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

(Siècle à préciser) Du latin praefectus, de praeferre.

Nom commun[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin préfet
/pʁe.fɛ/
préfets
/pʁe.fɛ/
Féminin préfète
/pʁe.fɛt/
préfètes
/pʁe.fɛt/

préfet genre à préciser : {{m}}, {{f}}, {{mf}}, {{n}} ?

  1. (Antiquité) Haut magistrat romain chargé de l’administration de la ville.
    • Mais l'homme de confiance dont il se sert pour correspondre avec le préfet des Gaules, Félix, est un juif, nommé Gozola. (Léon Berman, Histoire des Juifs de France des origines à nos jours, 1937)
  2. (En particulier) Commandant de la garde prétorienne.
  3. (France) Fonctionnaire qui représente le pouvoir exécutif central à la tête d'une préfecture, chargé de l’administration générale d’un département ou d'une région.
    • Si on l'acclame, si on l'embrasse, si le préfet la montre au peuple, si on lui joue la Marseillaise, c'est parce que, belle, robuste et saine, elle s'opiniâtre contre tous dans la stérilité volontaire. (Pierre Louÿs, Liberté pour l'amour et pour le mariage, 1900, dans Archipel, 1932)
    • Ne s'organise-t-il pas, assez souvent, de ces beuveries monstrueuses, du genre de celles que le préfet du Morbihan crut devoir, au début de la présente année, dénoncer, dans une lettre adressée aux maires ? (Ludovic Naudeau, La France se regarde. Le problème de la natalité -1931)
    • On l'avait bien vu voici quelque années à Manise, quand un autre Préfet, déjà soumis à la Fédération des Chasseurs, avait prétendu prohiber le pacage en forêt, aux bestiaux, même partiellement entravés. (Jean Rogissart, Passantes d'Octobre, 1958)
    • A coups d'amendes, le préfet Foy, créature du prince-président, brisait les feuilles montagnardes ardennaises. (Henri Manceau, Des luttes ardennaises, 1969)
  4. Prêtre chargé de la discipline dans certains collèges religieux.
    • Le préfet des études.
  5. (Belgique) Directeur administratif d’un athénée, un établissement d’enseignement secondaire.
    • Les élèves sont calmes car ils ont aperçu le préfet.
    • La préfète s’occupe de l'administratif et le proviseur des problèmes de discipline.
  6. (Québec) Personne chargée de l'administration d'une municipalité régionale de comté. Il est soit élu au suffrage universel soit c'est un des maires des municipalités de la municipalité régionale de comté qui est nommé.
    • Le préfet de La Matapédia.
Note[modifier | modifier le wikicode]
Concernant la féminisation de cette profession, on pourra dire : « Madame le préfet » ou « Madame la préfète » (La Dépèche, « Préfecture. Appelez-moi… "Madame la préfète" », 28 août 2007)
  • Madame le préfet[1].
  • La préfète des Yvelines[2].
Cependant, à l'époque où aucune femme n'occupait cette fonction, « préfète » désignait l'épouse du préfet, et une ambiguïté demeure.

Dérivés[modifier | modifier le wikicode]

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]

  1. « Intervention de Madame le Préfet de la région Limousin. Préfet de Haute Vienne. le 27 novembre 2008. » site limousin.drire.gouv.fr consulté le 18 octobre 2009
  2. site yvelines.pref.gouv.fr consulté le 18 octobre 2009