prétexte

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi : prétexté

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

(Nom commun 1, adjectif) Du latin praetextus (« bordé, ornement, bordure, prétexte »), dérivé de praetexo (« border, broder, orner, prétexter »).
(Nom commun 2) Du latin praetexta (« toge prétexte, bordée de pourpre »), dérivé de praetexo (« border »).

Nom commun 1[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
prétexte prétextes
/pʁe.tɛkst/

prétexte /pʁe.tɛkst/ masculin

  1. Cause simulée, supposée ; raison apparente dont on se sert pour cacher le véritable motif d’un dessein, d’une action.
    • À nouveau, Helmy lui essaya des bracelets. Et c’était pour lui, le prétexte à toucher, de ses doigts brûlants, des poignets blancs comme la pulpe de la canne à sucre. (Out-el-Kouloub, Nazira, dans « Trois contes de l’Amour et de la Mort », 1940)
    • Il cherche querelle sous le moindre prétexte.
    • L’amour du bien public n’est pas le véritable motif de leur conduite, il n’en est que le prétexte.
    • Il ne cherche qu’un prétexte à se plaindre.
    • Il ne demande qu’un prétexte pour rompre.
    • Il a pris là un mauvais prétexte.
    • Il n’y a pas de prétexte à cela, il n’y a aucun prétexte à cela, Il n’y a pas même de raison apparente pour dire ou pour faire la chose dont il s’agit.
    • La consigne est de venir chez moi et de ne me connaître sous aucun prétexte. (Marguerite Duras, La douleur, P.O.L., p. 95)

Apparentés étymologiques[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Nom commun 2[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
prétexte prétextes
/pʁe.tɛkst/

prétexte /pʁe.tɛkst/ féminin

  1. (Antiquité romaine) Toge blanche bordée d’une large bande de pourpre, et qui était une marque de dignité patricienne.
    • Les consuls prenaient la prétexte le premier jour qu’ils entraient en charge.
    • Auguste établit dans chaque île, vicus, de Rome des magistrats spéciaux, magistri vicorum, pris parmi les plébéiens, qui étaient chargés de l’inspection des rues, paraissaient en public munis de la prétexte et étaient accompagnés de deux licteurs portant les faisceaux, ce qui était le signe distinctif de la puissance judiciaire. (Charles Lenthéric, Le Rhône, histoire d'un fleuve, Plon, 1892, t. I, p. 397)
  2. Robe longue et blanche, bordée par le bas d’une petite bande de pourpre, et que les enfants des familles patriciennes portaient jusqu’à l’âge de la puberté.

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Adjectif[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
prétexte prétextes
/pʁe.tɛkst/

prétexte /pʁe.tɛkst/

  1. Bordé de pourpre. Uniquement utilisé pour parler de la toge prétexte « toge bordée », qui était une toge romaine ornée d’une bordure pourpre.
    • Robe prétexte.

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Dérivés[modifier | modifier le wikitexte]

Forme de verbe[modifier | modifier le wikitexte]

Conjugaison du verbe prétexter
Indicatif Présent je prétexte
il/elle/on prétexte
Imparfait
Passé simple
Futur simple
Subjonctif Présent que je prétexte
qu’il/elle/on prétexte
Imparfait
Impératif Présent (2e personne du singulier)
prétexte

prétexte /pʁe.tɛkst/

  1. Première personne du singulier du présent de l’indicatif de prétexter.
  2. Troisième personne du singulier du présent de l’indicatif de prétexter.
  3. Première personne du singulier du présent du subjonctif de prétexter.
  4. Troisième personne du singulier du présent du subjonctif de prétexter.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif de prétexter.

Prononciation[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]