prévenir

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi : prevenir

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

(1467) Du latin praevenire (même sens).

Verbe[modifier | modifier le wikitexte]

prévenir /pʁev.niʁ/ ou /pʁe.və.niʁ/ transitif 3e groupe (conjugaison)

  1. (Vieilli) Devancer, venir avant.
    • Cette nouvelle a prévenu le courrier.
    • Elle l'interrogeait sur le hasard qui les rassemblait, et prévenait soudain ses réponses par d'autres questions. (Voltaire, Zadig ou la Destinée, XVI. Le basilic, 1748)
    • Vous arrivez bien tard au rendez-vous, je vous ai prévenu de plus d’une heure.
  2. Être le premier à faire ce qu’un autre voulait faire.
    • Il voulait venir me voir, mais j’ai été bien aise de le prévenir.
    • Il vous perdra, si vous ne le prévenez.
    • J’avais l’intention de vous rendre ce service : votre ami m’a prévenu.
    • Prévenir quelqu’un par toutes sortes de bons offices : Lui rendre de soi-même toutes sortes de bons offices, avant d’en avoir reçu de lui.
  3. (Droit) Se saisir le premier d’une affaire.
    • En certains cas, les baillis et sénéchaux prévenaient les juges subalternes.
    • Le pape prévient l’ordinaire : Quand il confère avant l’ordinaire, sa collation prévaut.
  4. Anticiper.
    • Chez certains enfants heureusement doués, la sagesse prévient l’âge.
  5. Aller au-devant de, pourvoir à.
    • Prévenir les besoins, les désirs de quelqu’un.
    • Prévenir les ordres, les intentions de ses supérieurs.
  6. Aller au-devant de quelque chose de fâcheux pour le détourner, empêcher par ses précautions qu’il n’arrive.
    • Prévenir le mal.
    • Prévenir une maladie, un malheur, un accident, un danger.
    • Il vaut mieux prévenir les crimes que d’avoir à les punir ou, absolument,
    • Il vaut mieux prévenir que punir.
    • Prévenir les objections, les difficultés : Aller au-devant des objections, des difficultés, et y répondre, les résoudre par avance.
  7. Faire naître par avance dans l’esprit des sentiments favorables ou défavorables.
    • Il a prévenu ses juges, l’esprit de ses juges.
    • Ils se sont laissé prévenir.
    • Je suis bien aise que quelqu’un le prévienne en ma faveur avant que je lui parle.
  8. Instruire, avertir quelqu’un d’une chose par avance.
    • Quelquefois, lorsque j’arrive, je préviens qu’on envoie une voiture me chercher à la gare ; souvent je ne préviens pas […] (Octave Mirbeau, Le Colporteur)
    • C’est un type. Mais que j’te prévienne, pas fortiche du tout, ni mariole. Un gars quoi ! Un bon gars. (Francis Carco, Images cachées, 1929)
    • Je l’ai prévenu des pièges qu’on voulait lui tendre.
    • Je vous préviens que vous aurez demain une visite importante.
    • On vous en avait prévenu.

Apparentés étymologiques[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions à trier[modifier | modifier le wikitexte]

Prononciation[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]