prêcher

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

Du latin praedicare.

Verbe[modifier | modifier le wikitexte]

prêcher /pʁɛ.ʃe/ transitif 1er groupe (conjugaison)

  1. (Religion) Annoncer la parole de Dieu, instruire les peuples par des sermons.
    • Des prêtres prêchaient que les malheurs du pays étaient la conséquence des hérésies et de la négligence des devoirs religieux. (Léon Berman, Histoire des Juifs de France des origines à nos jours, 1937)
    • En 1145, un légat pontifical prêcha contre eux. Eudes et sa troupe d'« éonites » gagnèrent alors la Gascogne, puis la Champagne, […]. (Michel Roquebert, L'épopée cathare, Privat, 1970, vol.1, p.55)
    • John Wesley seul prêcha quarante mille sermons et parcourut deux cent cinquante mille milles. (André Maurois, Histoire de l'Angleterre, Fayard & Cie, 1937, p.601)
    • (Absolument) Prêcher bien. — Prêcher mal. — Il prêchera dimanche. — Il a prêché en apôtre, en missionnaire.
  2. (Spécialement) Prêcher dans une même église durant une même période canoniale.
    • Prêcher l’avent, le carême, une octave.
  3. (Par extension) Publier, recommander, répandre, soit de vive voix, soit par écrit.
    • Depuis les Hervieu, les Bernstein, les Marguerite[sic], les Paul Adam, les Pierre Louys et leur séquelle de journalistes caudataires, prêchèrent l'émancipation sexuelle, le bris des tenailles et le culte d'Aphrodite. (Abbé Paul Buysse, Vers la Foi catholique : L'Église de Jésus, 1926, p.188)
    • Un jour, il « chroniqua » si fort que le Parquet lui réclama des comptes. Traduit en justice pour avoir injurié les « armées de terre et de mer » et prêché la guerre civile, il s'en tira avec deux mois de prison et quelques francs d'amende. (Victor Méric, Les compagnons de l'Escopette, 1930, p.28-29)
    • (Familier) Répéter sans cesse les mêmes propos.
    • Prêcher toujours la même chose. — Prêcher misère. — Prêcher famine.
  4. (Familier) Remontrer, faire des remontrances.
    • On le prêche inutilement là-dessus. — On le prêche pour se marier.
    • Après l’avoir longtemps prêché, je n’ai rien pu obtenir de lui.

Dérivés[modifier | modifier le wikitexte]

Expressions[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Prononciation[modifier | modifier le wikitexte]

Paronymes[modifier | modifier le wikitexte]

Anagrammes[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]