prier

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

Du latin precari, devenu preier en ancien français.

Verbe[modifier | modifier le wikitexte]

prier /pʁi.je/ transitif 1er groupe (conjugaison)

  1. Adorer la divinité en lui demandant une grâce, en la remerciant d’une grâce.
    • La caravane ne s’ébranla qu’après d’interminables adieux: ceux qui restaient priaient Allah d’accorder sa bénédiction aux voyageurs; …. (Out-el-Kouloub, Zariffa, dans "Trois contes de l’Amour et de la Mort", 1940)
    • Les personnes vraiment pieuses doivent se faire un devoir de prier pour l’Église et d’honorer leur évêque; elles doivent aussi prier pour l’avantage spirituel et temporel de l’État, et honorer leur Souverain. (Vies des saints pour tous les jours de l’année, note de bas de page 526, 1846)
    • Ah ! les gens qui ne pratiquent pas s’imaginent que rien n’est plus facile que de prier. Je voudrais bien les y voir ! (Joris-Karl Huysmans, La Cathédrale, Plon-Nourrit, 1915)
    • Prier la Vierge, prier les saints, s’adresser à la Vierge, aux saints, afin qu’ils interviennent pour nous auprès de Dieu.
    • Je prie Dieu que…. se dit en forme de souhait.
    • Je prie Dieu qu’il vous rende la santé.
    • Je prie Dieu qu’il vous ait en sa sainte garde, Formule par laquelle le roi terminait ses lettres.
  2. Demander par grâce, avec une sorte d’humilité ou au moins de déférence.
    • Aujourd’hui tout est devenu si confus que les curés prétendent être les meilleurs de tous les démocrates ; ils ont adopté la Marseillaise pour leur hymne de parti ; et si on les en priait un peu fort, ils illumineraient pour l'anniversaire du 10 août 1792. (Georges Sorel, Réflexions sur la violence, Chap.VI, La moralité de la violence, 1908, p.303)
    • Prier quelqu’un de quelque chose, de faire quelque chose.
    • C’est un homme que je vous prie de protéger.
    • Priez-le de ma part de venir me parler.
    • Il veut être prié, il aime à se faire prier, se dit d’un Homme qui diffère d’accorder une chose facile qu’on lui demande.
    • Elle s’est fait prier pour chanter, et elle en mourait d’envie.
  3. S’emploie souvent par simple formule de civilité, de façon phatique.
    • Dites-moi, je vous prie, ce que vous entendez par là.
    • Excusez-moi, je vous prie, le vous en prie, si je ne me rends pas à votre invitation.
    • Faites porter cela chez moi, je vous prie.
    • Remarquez, je vous prie, que….
    • Quelle sera, je vous prie, votre situation ?
    • Ah! Je t'en prie, je ne veux plus entendre parler de cela.
    • Je vous prie, que cela n’arrive plus.
    • Ne recommencez pas, je vous en prie.
  4. Inviter, convier.
    • Un jour, causant avec lui dans le palais, ils abordèrent un ministre qui pria Zadig à souper, et ne pria point Arimaze. (Voltaire, Zadig ou la Destinée, IV. L'envieux, 1748)
    • On l’a prié d’assister à la cérémonie.
    • Il est de ceux qu’on a priés.
    • Repas, dîner prié, Repas, dîner auquel on est invité avec quelque cérémonie.

Apparentés étymologiques[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Prononciation[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]

Roumain[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

Du latin Aprilis.

Nom commun[modifier | modifier le wikitexte]

masculin Singulier Pluriel
cas non articulé articulé non articulé articulé
Nominatif
Accusatif
prier prierul
Datif
Génitif
prier prierului
Vocatif

prier /Prononciation ?/ nominatif accusatif masculin singulier

  1. (Populaire) Avril

Synonymes[modifier | modifier le wikitexte]