profanation

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

Du latin profanatio.

Nom commun[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
profanation profanations
/pʁɔ.fa.na.sjɔ̃/

profanation /pʁɔ.fa.na.sjɔ̃/ féminin

  1. Action de profaner les choses sacrées ; irrévérence commise contre les choses sacrées.
    • En 1793 j'avais été nommé directeur du Musée des monuments français, et, comme tel, je fus présent à l'exhumation des cadavres de l'abbaye de Saint-Denis, […]. Je puis, après quarante ans, vous raconter les choses étranges qui ont signalé cette profanation. (Alexandre Dumas, Les Mille et Un Fantômes)
  2. (Par extension) Abus qu’on fait des choses rares, précieuses, respectables.
    • La parole qu'il allait prendre lui semblait comme une profanation de ce qu'il y avait de pur et d'intime dans ses croyances politiques. (Julie de Quérangal, Philippe de Morvelle, Revue des Deux Mondes, T.2,4, 1833)
  3. (Figuré) Dégradation, avilissement par manque de respect.
    • La fonction du philosophe consiste exclusivement dans la profanation des idées. Aucune violence n'égale par ses effets la violence théorique. Plus tard, l'action vient... (Paul Nizan, La Conspiration, 1938, p.44)

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Prononciation[modifier | modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]