profondément

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

Dérivé de profond, par son féminin profonde, avec le suffixe -ment. ancien cat. pregonamen.

Adverbe[modifier | modifier le wikitexte]

profondément /pʁɔ.fɔ̃.de.mɑ̃/

  1. Bien avant.
    • À mesure que l’on descend plus profondément, (Georges Louis Leclerc, Min. t. II, p. 229.)
    • Un manoir dans les bois ! Trouvez-le-moi bien sombre…. Dans le silence et l’ombre Caché profondément, (Victor Hugo, Odes, IV, 25.)
    • (Figuré)Les caractères [d'un livre] en sont assez grands et visibles…. on a employé le fer et la violence, pour les graver profondément sur le corps de Jésus-Christ crucifié, (Jacques-Bénigne Bossuet, 2e sermon, Passion, 1.)
  2. (Figuré) D’une manière profonde.
    • Le dogme calviniste de la prédestination, religion terrifiante et qui avait touché si profondément les Écossais, s'était, en ce pays de compromis, atténué. (André Maurois, Histoire de l'Angleterre, Fayard & Cie, 1937, p.598)
    • Ils devaient être épuisés de fatigue, car ils dormaient profondément, l’un près de l’autre, allongés, les bras collés au corps, comme des cadavres. (Octave Mirbeau, Le colporteur,)
    • Oh ! Dieu merci, non ; cela m’est bien égal. Je hais profondément la huguenoterie, mais je ne déteste pas les huguenots, et puis c’est la mode. (Alexandre Dumas , La Reine Margot, C. Lévy, 1886)
    • La grêle tombera sur la forêt, et la ville sera profondément humiliée, (Isaac Louis Lemaistre de Sacy, Bible, Isaïe, XXXII, 19.)
    • Il dormait à la manière d’un dieu, c’est-à-dire profondément, penché nonchalamment sur un oreiller, un bras sur la tête, l’autre bras tombant sur le bord du lit, (Jean de la Fontaine, Psyché, I, p. 85.)
    • La vie passe si vite, que je ne sais comme on peut se désespérer si profondément des affaires de ce monde, (Marquise de Sévigné, 27 oct. 1675.)
    • C'est un homme qui ferait les Géorgiques de Virgile, si elles n'étaient déjà faites, tant il sait profondément le ménage de la campagne, (Marquise de Sévigné, 8 mai 1680.)
    • C'est par une telle foi que le nom de Dieu est gravé profondément dans nos cœurs, (Jacques-Bénigne Bossuet, Mar.-Thér.)
    • Cet homme intrigant et profondément artificieux, (Stéphanie Félicité Ducrest de St-Albin, Mères rivales, t. III, p. 129, dans POUGENS.)
    • Je m’entretenais un jour…. avec un terrible répétiteur piémontais, sans goût, ni grâce, ni linge blanc, mais du reste profondément instruit, (J. de Maistre, Corresp. à M. de Bonald, 15 nov. 1817.)
  3. En rendant plus foncée la couleur noire.
    • On peut faire de l’encre avec cette pierre ; car elle noircit profondément la décoction de noix de galle, (Georges Louis Leclerc, Min. t. VII, p. 138.)

Synonymes[modifier | modifier le wikitexte]

Apparentés étymologiques[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Prononciation[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]